Franco ALFANO

En cliquant ici, vous entendez un extrait de la plage Benedetta Sia L'ora Che Voi, Ricordandeo Che Anch'io de son opéra Cyrano de Bergerac, dans l'interprétation dirigée par Maurizio Arena (double CD opera d'oro ODO 1411)

 

Né près de Naples, Franco ALFANO (1875-1954) étudie le piano et la composition à Majella puis, à 20 ans, à Leipzig. En 1899, il s'installe à Paris. Il devient, au Liceo musicale de Bologne, enseignant en 1916 et directeur en 1918. Il occupera plus tard des fonctions d'enseignant à Palerme et à Pesaro.

Outre des pièces symphoniques et de chambre, son oeuvre comprend, à partir de 1896, de nombreux opéras, qui connurent un succès variable, et dont les principaux sont Risurrezione d'après Tolstoï (1902), Sakuntala (1921), Cyrano de Bergerac (1936) et  l' opéra radiophonique Vesuvius (1950).

En 1924, le décès de Puccini avait laissé inachevé le troisième acte de son opéra Turandot. Toscanini choisit Alfano pour le terminer, mais, peu satisfait de son travail, refusa de le jouer lors de la création. Ce n'est qu'en 1982 que fut prise l'habitude de jouer Turandot avec l'intégralité des ajouts d'Alfano.

Il est cité comme maçon par des sites maçonniques italiens, mais on sait que ce n'est pas toujours une garantie. Nous avons cependant trouvé une marque plus certaine de son appartenance : le bulletin d'information du Grand Orient d'Italie, Erasmo Notizie, a publié dans son n° du 15 mai 2000 (page 11) un reportage sur les cérémonies du centenaire de la Loge Giuseppe Mazzini de San Remo. Dans son discours de circonstance, le Vénérable a évoqué les membres les plus prestigieux de la Loge, parmi lesquels il a cité Franco Alfano, musicista e compositore.

La poste italienne lui a consacré un timbre, qui a donné lieu à l'édition d'un First Day Cover maçonnique :

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :