Giovanni Bottesini

En cliquant ici, vous entendrez le début de sa mélodie Tutto il Mondo Serra (qui est un arrangement de l'étude op. 25 n° 7 de Chopin), interprétée par Jacquelyn Fugelle, accompagnée par Thomas Martin à la contrebasse et Anthony Halstead au piano (CD ASV DCA 1052)

 

Giovanni Bottesini (1821 - 1889) fut le plus célèbre contrebassiste de son temps, mais également chef d'orchestre et compositeur.

Né en Lombardie d'une famille de musiciens, il commença le violon à 5 ans avec son oncle. Quand il eut 13 ans, il eut l'occasion de bénéficier d'une bourse d'études offerte par le Conservatoire de Milan, mais, comme ce conservatoire n'avait alors de classes que de basson et de contrebasse, il opta pour ce dernier instrument. Quoique n'en ayant pratiquement jamais joué, il fut admis lors de l'audition car sa musicalité avait été reconnue même si sa technique était défaillante; il eut à cette occasion une phrase restée célèbre : je sais que j'ai joué faux, mais quand j'aurai appris où mettre mes doigts, cela n'arrivera plus.

Dès son premier concert public en 1839, il connut un succès qui l'amena à voyager partout dans le monde. En 1846, il créait à La Havane, avec un immense succès, son premier opéra, Cristoforo Colombo.

C'est lui qui dirigea en 1871, à l'opéra du Caire, la création mondiale de l'Aïda de son ami Verdi, dans le cadre des cérémonies d'ouverture du Canal de Suez.

Il a publié une Méthode complète de contrebasse.

Il a composé une douzaine d'opéras et beaucoup de musique instrumentale, principalement pour son instrument.

Il fut initié en 1849 à la Loge londonienne Bank of England n° 263, dont était également membre Michael Costa.

C'est de la musique de Bottesini que Michel Deville a utilisé pour son film Un Monde presque paisible.


 

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique: