Victor LEGLEY

En cliquant ici, vous entendrez le début du 3e mouvement (Melope) de sa sonate pour violon seul op. 123, interprétée par Jenny Spanoghe (CD VAR 87 114)

 

Victor LEGLEY (1915 - 1994), altiste et compositeur, poursuivit au Conservatoire Royal de Bruxelles des études musicales entreprises à Ypres, en alto, musique de chambre, contrepoint (avec Raymond Moulaert) et fugue (avec Léon Jongen). 

En 1936 il entra au Grand Orchestre Symphonique de l’I.N.R. Pendant la guerre, il suivit les cours de composition de Jean Absil.

De 1947 à 1976, il exerça différentes fonctions à la B.R.T. 

Professeur au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles et à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, il enseigna l’harmonie, la composition et l’analyse musicale jusqu'à fin 1979.

De 1980 à 1992 il fut président de la SABAM, et de 1986 à 1990 président de l’Union des Compositeurs Belges. En 1987 il devint Docteur Honoris Causa de la Vrije Universiteit Brussel.

L’oeuvre de Victor Legley comprend 124 opus, dont 8 symphonies, une dizaine de concertos et de concertinos (son 2e concerto pour violon fut l'imposé du Concours Reine Elisabeth en 1968), 5 quatuors à cordes, une dizaine de mélodies et un opéra, la Farce des deux Nues.

Victor Legley fut initié le 20 septembre 1952 à la Loge bruxelloise Balder (constituée en 1932 et créatrice de la Fondation Marcel Hofmans) et fut également cofondateur en 1980 d'une autre Loge bruxelloise, de Vier Ghecroonde (les Quatre Couronnés) et membre de la Loge louvaniste Open Raam (Fenêtre Ouverte), constituée en 1978 et faisant partie, comme les deux précédentes, du Grand Orient de Belgique.

Il est l'auteur de 7 chansons maçonniques (dont il existe un enregistrement en édition privée) et d'une pièce pour le 25e anniversaire de Balder.

Sa Cathédrale d'acier - une de ses oeuvres les plus connues - est également d'inspiration maçonnique.

Legley, qui était 33e, composa également des musiques pour les cérémonies du 18e et du 30e degrés. Son oeuvre Before Endeavours Fade fut composée à l'occasion du 175e anniversaire du Chapitre des Amis Philanthropes.

  

Le compositeur et le franc-maçon ont un point commun. On n'est jamais compositeur comme on n'est jamais franc-maçon. Il faut le devenir chaque jour à nouveau.

Vic Legley

Retour à la table chronologique:

Retour à la table alphabétique: