Chant Anacréontique

Cliquez ici pour entendre le fichier midi de cette partition, séquencé par Christophe D. (sans les couplets 2 et 3)

Nous avons eu la chance de mettre la main sur la partition d'un chant anacréontique de Romagnesi composé pour la Saint-Jean d'Eté 1816 de la Loge d'Anacréon. 

Même s'il est presque complètement oublié aujourd'hui, ce n'est pas sans raison que Romagnesi connut de son vivant son heure de gloire, et la présente oeuvre, très achevée, et conçue comme un air d'opéra (avec air, choeur et récitatif) permet de mieux comprendre pourquoi. Christophe D, qui en a séquencé l'excellent fichier midi qui vous est ici proposé, a attiré notre attention sur l'unisson dans Chantez l'amour à l'unisson et sur le rythme haché pour évoquer la faux du temps.

L'image que ce chant donne de cette Loge est totalement conforme à la tradition festive et épicurienne de celle-ci.

L'auteur du texte est un certain Jules Dejoly, qui à notre avis devrait être le célèbre architecte Jules-Jean-Baptiste de Joly (1788-1865). Celui-ci était le fils d'Etienne-Louis de Joly (1756-1837), qui fut Officier du Grand Orient et membre notamment d'Anacréon, dont il était à ce moment le Vénérable. Jules-Jean-Baptiste est donné par les fichiers Bossu comme membre d'Anacréon dès 1808 (en tant que fils de maçon, il était admissible à partir de 18 ans).

Les interprètes Bonel et Lavigne figurent, à l'Almanach impérial 1811, dans une liste des chanteurs de l'Académie Impériale de Musique.

Un disciple d'Anacréon

Couronnons-nous et de myrthe et de rose 
Pour célébrer les amours la beauté
Laissons au loin l'humeur sombre et morose  /
Que tout ici respire la gaité.                               / (bis)

le disciple d'Anacréon et le choeur

Laissons au loin l'humeur sombre et morose
que tout ici respire la gaité.
que tout respire la gaité.   (ter)

le disciple d'Anacréon

O vrais enfans de la lumière
Qui dans votre noble carrière
Chantez l'amour à l'unisson
Suspendez votre mélodie
Du vieillard de Théos écoutez l'harmonie
Lui seul peut vous apprendre à célébrer son nom  (bis)

Anacréon.  Récit

De vos accords j'aime la douce ivresse
Autour de moi venez vous réunir
Ne redoutez pas ma vieillesse
Je ne chante que le plaisir
Les arts le vin frais la tendresse.

1

Anacréon

Au Dieu des arts consacrez votre vie
Il charmera tous vos instants
Des douces fleurs de la philosophie /
Il ornera la faux du temps.                    / (bis)

Choeur

Couronnons-nous et de myrthe et de rose 
Pour célébrer les amours la beauté
Laissons au loin l'humeur sombre et morose  /
Que tout ici respire la gaité.                               / (ter)

2

Anacréon

Le papillon le zéphyr infidèle
Nous enseignent l'art de jouir
Etre inconstant aimer toutes les belles /
C'est être fidèle au plaisir.                        / (bis)

Choeur

Couronnons-nous ...

3

Point de plaisirs sans la liqueur vermeille
Bacchus s'entend avec l'amour
Du Dieu des coeurs et du Dieu de la treille /
Goûtez les charmes tour à tour.                       / (bis)

Choeur

Couronnons-nous ...

 

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :