Fraternité

vous entendez le fichier midi de la version pour quatre voix 

 

1

Celui que tu connais, tu l'aimes comme un frère.
Il est né près de toi, tout est normal ainsi;
Mais celui qui naquit sur la terre étrangère,
Pourquoi ne pas l'aimer aussi?

2

Ton amour fraternel aurait-il des frontières,
ou le bonheur de tous est-il ton seul souci ?
L'étranger, comme toi subissant des misères,
Pourquoi ne pas l'aimer aussi?

3

L'Ancêtre vénéré, naissant avant tes pères,
Qui toujours combattit, sans demander merci,
Pour que l'humanité sorte de sa galère,
Pourquoi ne pas l'aimer aussi?

4

Et l'enfant qui naîtra, venant à la lumière,
Dans un monde aveuglé qui va sans but précis,
Cet enfant dont le sort est encore un mystère,
Pourquoi ne pas l'aimer aussi?

5

Enfin l'humanité, si sage et si légère,
Dont les comportements sont toujours indécis,
Peux-tu t'en isoler, ô mon ami, mon frère ?
Pourquoi ne pas l'aimer aussi?

les Auteurs

- le texte a été écrit en 1951 par Lucien DAMIENS, membre de la Loge lyonnaise les Amis des Hommes;

- la musique est de Jacques FILLEUL (1924-), Professeur Agrégé honoraire d'Education Musicale, Docteur en Musicologie, membre de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Lyon, membre de la Loge Lumière, Tolérance, Fraternité du Grand Orient de France à Lyon et de la Fraternelle de la musique Les Trois Clés, et à ce titre fondateur du Quatuor Vocal masculin de même nom. Il a composé le chant Fraternité pour voix et piano, et l'a ultérieurement réécrit pour quatre voix à l'intention du quatuor Les Trois Clés.



Cette chanson a été interprétée, le 27 juin 2003, dans la cour intérieure (ci-contre) du Musée des Beaux-Arts de Lyon, par le quatuor vocal Les Trois Clés, se produisant dans le cadre des festivités du 275e anniversaire de la Franc-maçonnerie française (ci-dessous).

 

Cliquez ici pour la version à quatre voix.

Retour au sommaire des chansons du XXe siècle :

Retour au sommaire du Chansonnier :