Chanson pour une Saint-Jean d'Hiver

 

C'est à une (ancienne) page du site de la Loge CONNAISSANCE ET VIE 1661 (installée en 1997) de la Fédération suisse du Droit Humain que nous avons trouvé (sans nom d'auteur) cette chanson, dont malheureusement la mélodie n'est pas indiquée.

Sur une de ses pages, le site l'Edifice la donne également, en en précisant la date (21.12.92) et l'auteur (Michelle Jacquet).

C’est le temps des frissons, des toux, des courants d’air,
La saison des brouillards, des grogs, des galères,
Le sol est dur et froid, l’année se fait la paire,
Les arbres nus grelottent en un frileux concert,
Nous voici revenus à la Saint Jean d’Hiver.

Les villes ont revêtu leur habit de chimère,
Leurs bijoux arrogants, commerces délétères,
Cadeaux enrubannés, empires de l’éphémère,
Les pauvres ont froid aux pieds mais gardent le cœur fier,
Aux temps de la Saint Jean, … rêver devient plus cher !

Par devant nos écrans nous voyons la misère,
Cortèges suppliants, échos de sombres guerres,
C’est le temps de la Mort, le temps des vies précaires,
La saison des soupirs, le moment de se taire.
Pour certains, Sœurs et Frères, c’est la Saint Jean d’Enfer !

Mais au moment où l’ombre enveloppe la Terre,
Où notre cœur bat, à l’endroit, à l’envers,
Apparaît le chemin ; pas à pas il s’éclaire
Et l’Etoile qui veille au bord de l’Univers
Nous murmure tout bas … c’est la Saint Jean … Espère !

Car si le grain se meurt, la Vie le régénère !
Dans un profond secret, le miracle s’opère
Et le blé sera beau et la moisson prospère
Et l’Homme triomphant renaît dans la Lumière
Les feux de la Saint Jean consument le mystère !

En cette fin d’année basculent nos repères
Et l’alchimie du temps rapprochent les contraires
En jetant des paillettes au sapin toujours vert.
L’Espoir d’un enfant rend cette nuit plus claire,
Miracle d’Amour … c’est la Saint Jean mes Sœurs et Frères !

Reviendra le printemps au cœur des primevères
Et les longs jours d’été et les nuits tellement claires
Et le parfum des fleurs et le chant des rivières
Et le temps des fruits murs des saisons de la terre !
Eternel retour que la Saint Jean vénère !

La chaleur de nos cœurs et nos mains qui se serrent
Font la chaîne d’Union dans les deux hémisphères,
Contemplons les rayons de notre astre solaire,
Partageons notre pain et remplissons nos verres,
C’est la fête aujourd’hui, c’est la Saint Jean LUMIERE !

Retour au sommaire des chansons diverses du XXe siècle :

Retour au sommaire du Chansonnier :