Laszt uns mit geschlungnen Händen
Cantate maçonnique K. 623a

Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre le fichier (partie vocale seule, correspondant à la partition du bas de cette page)

 

Cantate pour choeur et orgue, spécialement écrite pour la Chaîne d'Union.

Une curiosité : la musique a été reprise (avec d'autres paroles) comme hymne national autrichien en 1947.     cliquez sur le haut-parleur pour entendre cet hymne.

La partition est maintenant souvent attribuée, non à Mozart, mais à Johann Holzer (1753-1818). 

Laßt uns mit geschlungnen Händen,
Brüder, diese Arbeit enden
unter frohem Jubelschall.
Es umschlinge diese Kette,
so wie diese heil'ge Stätte,
auch den ganzen Erdenball.

Tugend und die Menschheit ehren,
sich und andern Liebe leheren
sei uns stets die erste Pflicht.
Dann strömt nicht allein in Osten
dann strömt nicht allein in Westen,
auch in Süd und Norden Licht.

Enlaçons nos mains, mes frères, en terminant ce travail dans l'éclat sonore de notre joie.

Puisse cette chaîne enlacer fermement le globe entier comme ce lieu sacré.

Qu'honorer la vertu et l'humanité et apprendre l'amour de soi et des autres soit toujours notre premier devoir.

Alors, non seulement à l'est, non seulement à l'ouest, mais aussi au sud et au nord, brillera la lumière. 

On trouvera ci-dessous la partition de la partie vocale avec le texte original

Sur une page du site allemand Freimaurer-wiki consacrée à cette chanson, on peut en entendre un enregistrement datant de ... 1904. La même page présente également l'autre texte allemand sur cet air, Brüder, reicht die Hand zum Bunde!

Versions françaises

Roger Cotte donne, pour le premier couplet de ce lied, la transposition suivante : 

Unissons nos mains, mes Frères
Et que pour fermer nos travaux
S'élève un chant d'allégresse.

Soyons liés par cette chaîne
Pour la gloire de notre ordre
Et de toute l'humanité.

Plus d'un autre texte français a été composé pour cet air :

Versions espagnoles

On trouve ici une adaptation en espagnol :

Vibre el canto siempre bello
Que con magico destello
Ilumina el corazon.

Que se extreches nuestra manos
Y que el titulo de hermanos
Eternice nuestra union,
Eternice nuestra union.

Gloria al ser Omnipotente
Que ha encendico nuestra mente
Con la chispa del saber

La verdad es la bandera
Por la cual la tierra entera
Debe el hombre recorrer,
Debe el hombre recorrer.

dont il existe des enregistrements sur youtube, comme celui-ci :

Retour au sommaire des  Lieder maçonniques de Mozart :