Etienne OZI

En cliquant ici, vous entendrez le début du 3e mouvement (Polonaise-allegretto) de sa 3e sonate pour basson interprétée par Danny Bond accompagné par Richte van der Meer au violoncelle (CD Accent ACC 20142)

 

Etienne OZI (1754-1813) fut compositeur, éditeur de musique, pédagogue et surtout bassoniste, considéré comme le meilleur de son temps. L'Almanach Musical écrivait en 1781 que sous les doigts d'Ozi le basson prend une vie, une âme et un caractère d'expression qui le feraient presque confondre avec les instruments dont il est le plus éloigné par sa nature.

Le Bihan le mentionne comme suit dans son ouvrage Francs-maçons parisiens du Grand Orient de France :

OZI (Etienne) (1754-1813), Professeur de musique. L'Olympique de la Parfaite Estime, 1783-86. Les Amis Réunis, 1784. Sainte-Cécile, 1784. La Société Olympique, 1786.

Fétis le décrit ainsi dans son volume 6 :

OZI (ÉTIENNE), premier basson de la chapelle du roi, avant la révolution, ensuite de la chapelle impériale, de l'orchestre de l'Opéra, et professeur de cet instrument au Conservatoire de musique, naquit à Nîmes ie 9 décembre 1754. Venu à Paris en 1777, il débuta au concert spirituel deux ans après, et s'y fit remarquer par une belle qualité de son et une exécution nette et précise. On peut le considérer comme le premier artiste qui ait perfectionné cet instrument en France, et comme le chef d'une école d'où sont sortis Delcambre, Gebauer, etc., lesquels ont formé à leur tour d'excellents élèves. Le temps où Ozi fit le plus admirer son talent fut celui des concerts du théâtre Feydeau (1796). ll a beaucoup composé pour son instrument, car on compte parmi ses compositions -. 1° 7 concertos pour basson, avec accompagnement d'orchestre, publiés à Paris depuis 1780 jusqu'en 1801. — 2° Trois symphonies concertanles pour clarinette et basson, œuvres 5, 7 et 10, Paris, 1795 et 1797. — 3° 24 duos pour 2 bassons ; ibid. jusqu'en 1798. — 4° Petits airs connus variés pour 2 bassons, ou 2 violoncelles, 1er et 2d livres, ibid.; 1793 et 1794 - 5° Six duos pour deux bassons, ou 2 violoncelles, ibid., 1800. En 1787, il publia un livre élémentaire intitulé : Méthode de basson aussi nécessaire pour les maîtres que pour les élèves, avec des airs et des duos. Plus tard il refondit cet ouvrage pour l'étude des classes au Conservatoire, et le publia, en 1800, sous le titre de Méthode nouvelle et raisonnée pour le basson. Il en a été fait plusieurs éditions à Paris. Vers 1796, Ozi forma une association pour rétablissement d'un magasin de musique, attaché au Conservatoire ; il dirigea cet établissement jusqu'à sa mort, arrivée le 5 octobre 1813.

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :