Vous dont les yeux ouverts à la lumière

Cliquez ici pour entendre un fichier MP3 de cet air, séquencé par Christophe D.

L'édition que nous avons appelée F des Recueils de Jérusalem contient 6 chansons que nous n'avons encore trouvées dans aucun autre chansonnier maçonnique. Celle-ci, dont l'incipit est Vous dont les yeux ouverts à la lumière, est la 5e des 6.

L'air Dans nos hameaux les bergers sans parure est  une brunette de Pierre de La Garde (1717-179.). On en trouve la partition ici dans son recueil de Brunettes.


      

CHANSON.

Sur l’Air : Dans nos Hameaux les Bergers, &c.

VOus don[t] les yeux ouverts à la lumiere
Peuvent jouir de cet heureux séjour,
Vrais demi Dieux qu’une amitié sincère 
De plus en plus enchaîne chaque jour.

Dignes Soutiens de la Maçonnerie,
Prêtez vos voix à mes faible[s] accents, 
Par nos concerts célébrons l’harmonie 
Qui régle ici nos moindres mouvements.

Dans ces lieux seuls avec joye on contemple 
Tous les plaisirs guidés par la raison, 
Et dans nos cœurs la justice à son Temple 
La vérité toujours & de saison.

Ici se trouve une vivante image, 
De l’Age d’Or que jadis on a feint, 
Notre Bacchus peut passer pour un Sage,
Notre Commus peut passer pour un Saint.

Ecoutons peu, redoutons peu chers Freres, 
Les vains discours, les frivoles soupçons 
Laissons les Sots se nourrir de chimères,
Le Maçon seul peut suffire au Maçon.

 

Retour au sommaire des recueils de Jérusalem :

Retour au sommaire du Chansonnier :