Installation du Vénérable 

de la nouvelle Loge de l'Humanité à l'Orient du Cap-Haïtien en 1841

Cliquez ici (midi) ou ici (mp3) pour entendre le fichier de l'air (En jupon court, en blanc corset) utilisé pour les couplets d'origine

Ce cantique d'incipit Au plaisir ce jour nous convie est tiré (p. 19) du Procès-verbal de l'inauguration et de l'installation de la Loge de l'Humanité n° 26 à l'Orient du Cap-Haïtien, le 10 octobre 1841.

Il est destiné à saluer l'installation du Vénérable de la nouvelle loge, le Frère Tassy.

Le texte n'est pas original : c'est tout simplement une transposition des couplets 1, 5 et 4 d'un cantique créé en 1777 en l'honneur du duc de Montmorency-Luxembourg, administrateur général du Grand Orient de France. Pour cette adaptation, Luxembourg est remplacé par Tassy (il y a une syllabe de moins, mais il est possible de prononcer ti-ent en deux syllabes), et Tout enchante dans ce banquet est logiquement remplacé par Tout enchante, tout est parfait puisque nous sommes ici en Tenue et non au banquet ; notons aussi qu'au dernier couplet l'amitié règne au lieu de briller.
Au plaisir ce jour nous convie,
Tout enchante, tout est parfait.
Quel bien pour la Maçonnerie,
Quand Tassy tient le maillet.

Tout Maçon est vraiment mon Frère,
D'adoption comme de fait ;
Nous n'avons tous qu'un même pèere,
Quand Tassy tient le maillet.

L'amitié règne dans ce temple,
Chaque Frère est ami parfait ;
Nous en avons un bon exemple,
Quand Tassy tient le maillet.

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe siècle :

Retour au sommaire du Cap-Haïtien :