Le recueil de Bruguière

Ce recueil de Chants Maçonniques du Frère Edouard Bruguière de l'Harmonie Universelle Orient de Castres (Tarn) a été imprimé à la Lithographie de Coste Frères à Castres, sans doute dans les années 1840 (en tout cas avant 1852, année où la Loge fut mise en sommeil).

Sa couverture est ornée d'une gravure très soignée (dessin de Pauthe) dont voici deux détails :

Il contient des chansons sur des feuilles séparées indépendantes, si bien que les divers exemplaires que nous avons pu consulter n'ont pas tous le même contenu ; voici la liste de toutes celles que nous connaissons :

Titre

incipit

chanté

 A l'oeuvre maçons ! A l'oeuvre, maçons, courage avançons pour ténor solo et choeur
Vivat ! Vivat ! Vivat, Vivat, la cloche sonne pour baryton solo et choeur
République, salut ! - chant anniversaire du 24 février 1848 (NB : ce chant ne présente aucun caractère spécifiquement maçonnique) République, salut, espérance suprême 2 ténors, 2 basses et choeur
Espérons ! amis Espérons amis, à l'orient scintille 2 ténors, basses et choeur
Prière au Grand Architecte de l'Univers Daigne accueillir notre prière 2 ténors, basse et choeur
Fraternité Fraternité c'est aujourd'hui ta fête soliste et choeur

Certains exemplaires sont accompagnés d'une lettre (signée par le Vénérable, le Secrétaire et l'Orateur) adressée par l'Harmonie Universelle à nos Frères de tous les Orients de France pour les inviter à acquérir l'album en vue de soutenir la crèche fondée par l'Atelier et dont les berceaux peu nombreux ne peuvent suffire aux demandes d'admission adressées par de pauvres mères.

Retour au sommaire du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :