AU DIEU DE LA LUMIèRE

Hymne maçonnique pour une Installation de Loge

Nous ne disposons pas encore de fichier midi pour cette partition, et serions particulièrement reconnaissant à qui pourrait en établir un.

 

Cet Hymne pour une Installation de Loge, d'esprit très religieux, figure aux pp. 11-13 du recueil d'Orcel de 1867.

Il n'est pas fréquent de trouver dans le chansonnier maçonnique un tel émerveillement devant les merveilles de la nature.

Voir l'air de Roland

                                                                        

AU DIEU DE LA LUMIèRE

 

Hymne maçonnique

Pour une Installation de Loge

 

 

Air de Roland

Par les accents les plus joyeux
Quand cette fête est accueillie,
Quand nous voyons ce jour heureux
Resserrer le nœud qui nous lie,
Selon le rite solennel,
Offrons, d'une voix unanime,
Notre tribut a l'Eternel,
Du monde architecte sublime !

REFRAIN ET CHOEUR.

Que, répétés par les échos,
Nos chants redisent à la terre
Et les bienfaits, et les travaux
Du Dieu qui créa la lumière !

 

 

Les ondes pures des ruisseaux,
En s'unissant par leur murmure
Au doux ramage des oiseaux,
Chantent l'auteur de la nature.
Vers lui s'élèvent tous les vœux ;
Tout s'unit pour lui rendre hommage ;
Et tout ce qui s'offre a nos yeux
A louer son nom nous engage.

Que, répétés par les échos, etc., etc.

 

 

Dans son admirable équité,
Sachons imiter ce grand Maître,
Dont la paternelle bonté
Par tant de soins se fait connaître.
Loin de nous, perfides douceurs !
Arrière, odieuse imposture !
Seule doit régner en nos cœurs
La bonne, la simple Nature.

Que, répétés par les échos, etc., etc.

 

 

Maçons réunis en ces lieux,
Rendez-lui des grâces sincères ;
L'amitié, doux présent des cieux,
Fait de nous un peuple de frères.
Parmi nous, la félicité,
Des vrais plaisirs accompagnée,
Se joint a la fraternité
Pour embellir cette journée !

Que, répétés par les échos, etc., etc.

 

 

Du Créateur de l'Univers,
Frères ! pour célébrer l'empire,
Unissez vos voix, vos concerts,
Aux faibles accords de ma lyre.
Que tous nos vœux, tous nos désirs,
Se forment sous son influence;
Et mêlons à tous nos plaisirs
L'hymne de la reconnnaissance !

Que, répétés par les échos, etc., etc.

Retour au sommaire du Recueil d'Orcel:

Retour au sommaire du Chansonnier :