Le Recueil d'Orcel

 

Le Nouveau Recueil de Cantiques, Hymnes et Chansons maçonniques d'Orcel a été imprimé à Lyon en 1867. Nous en connaissons deux éditions différentes, qui ne diffèrent que par la couverture.

Dans le dossier de l'exposition (2003) Lyon, carrefour européen de la Franc-maçonnerie, à la section Expositions-Archives du site du Musée des Beaux-Arts de Lyon, on trouve une page (p. 13) consacrée à Orcel, industriel lyonnais au service de la Franc-maçonnerie. Nous y apprenons qu'il fut le fondateur, en 1830, d'une entreprise produisant et commercialisant des décors maçonniques autant que des ornements liturgiques. Dans ses prospectus (ndlr : voir plus bas), Orcel se vante, un peu naïvement, que ses Cordons ont onze centimètres de largeur (deux de plus que ceux de Paris)

Le passage suivant de ce texte concerne l'activité éditoriale d'Orcel :

En dehors du textile, Orcel, « dit Coquaz », Chevalier Rose-Croix, membre des loges La Sincère Amitié et Les Amis des Arts, ouvrira dans sa maison une section librairie qu’il alimentera avec ses propres productions comme le Nouveau Recueil de Cantiques Maçonniques publié en 1867, ou le Tableau de tous les grades du Franc-Maçon, depuis le 1er jusqu’au 33e. Chez Orcel, on trouve en stock la Revue Maçonnique du frère Cherpin, mais aussi de nombreuses gravures en noir ou en couleurs qu’il édite à de nombreux exemplaires, comme La croyance et devoirs du Franc-Maçon, La Maçonnerie secourant les peuples, ou La Franc-Maçonnerie une et indivisible. Orcel est vraiment le prototype de l’industriel lyonnais qui saura employer tous les moyens modernes du commerce pour faire rayonner la Franc-Maçonnerie à travers la France et son empire colonial, c’est-à-dire à l’époque, une bonne partie du monde !

Bon nombre des chansons du recueil sont reprises de chansonniers antérieurs, tant du XIXe que du XVIIIe. 

Le style en est assez traditionnel, et s'écarte des facilités très profanes qui caractérisent certains ouvrages antérieurs du XIXe, tant sous le Premier Empire que chez Bazot. Il est aussi - à un moment où la tension s'accroît entre conservateurs partisans de l'obligation de croyance et libéraux prônant la liberté de conscience - résolument déiste, comme le montre un exemple frappant. Par contre on y voit bien apparaître la préoccupation de l'amélioration du sort de la Société, ainsi que l'hostilité au cléricalisme romain. 

Ce Nouveau Recueil de Cantiques, Hymnes et Chansons Maçonniques est maintenant disponible sur Google.

Nous en avons sélectionné quelques pages :
Pages 

Titre 

9-11 Hymne à la Nature
11-13 Au Dieu de la lumière
13-17 En avant Francs-maçons (Cantique pour une Fête d'Installation)
17-19 Cantate Le Temple maçonnique
19-20 Midi, maçons ...
20-21  Accueillons les petits enfants
22-23 Les fleurs les plus belles (hommage à nos Soeurs)
24-25 Couplets pour un Baptême maçonnique
26-27 Couplets pour un banquet et une fête d'adoption
32-35 Cantique pour une Fête de Baptême
36-37 La Saint Jean
38 Cantique pour un Banquet de la Saint-Jean
39-40 Benedicite des Francs-maçons
40-42 Le banquet des maçons, cantique pour une Fête solsticiale 
43-44 L'Amitié fraternelle
44-46 Le banquet de famille ou le voeu des maçons
46-48  Mastiquons
49 Cantique pour un banquet
52-54 Cantique pour une Fête d'Ordre
54-58 La conversion du profane
58-61 Couplets d'obligation pour une Fête d'Ordre et de Clôture des Travaux, 
62-63 Minuit, Clôture des Travaux
63-64 Le retour du Chevalier Rose-Croix
65-6

La bannière des Chevaliers Rose-Croix

66-68 Les Visiteurs
68-69 Cantique pour la réception d'un Apprenti
70-71 La leçon de l'Apprenti
72-73 Hommage d'un Récipiendaire
75-77 Fais ce que dois, advienne que pourra ! 
79-80 Les Mystères, chant maçonnique
81-82 Le portrait du franc-maçon, cantique imité d'Horace
83-84 La devise du franc-maçon, couplets
84-85 Les on dit
99-101 Le Credo maçonnique
102-104 Les Devoirs maçonniques appliqués aux sept Grades du Rite Français
105-107  Le feu maçonnique
110-112 Le fleuve de la vie, couplets maçonniques
115-117 Le secret des maçons, couplets
122-124 Honneur et Gloire aux Francs-Maçons
126-129 La Maçonnerie
138-140 L'Excellence de l'Ordre maçonnique
141-142 Nouvelle Marseillaise
143-144 Le Droit Humain
145-147 Le soleil de la charité
148-149 Hymne à la Maçonnerie
151-152 Hymne à l'Amitié
153-155 La maçonnerie depuis le commencement des âges 
155-156 L'art des maçons chanson des Compagnons
156-157 Le Flambeau du Monde
157-158 L'oeuvre de la maçonnerie
158-160 l'Asile de la Sagesse
163-165 Les Santés maçonniques
170-172 Dialogue entre un Maître et un Apprenti sur un injuste anathème
173-175 La Vérité sur l'Ordre maçonnique (au Pape Pie IX)
177-179 Cantique pour la Chaîne et la fermeture des Travaux de Table
179 Clôture
182-183 Cantique funèbre
194-196 Récit d'un songe par un profane

 

Orcel,

marchand du Temple

 Orcel avait fait une très large diffusion du dépliant publicitaire de sa maison (ci-contre ; détail ci-dessous).

à gauche, au-dessus : un objet commercialisé par la Maison Orcel, une tabatière en corne pressée. On y trouve, outre la ruche, les symboles principaux des quatre Ordres du Rite Français ; on remarquera notamment le Pélican surmonté de la croix, la pierre cubique à pointe, ... La partie haute est ornée du pont avec crânes (3e Ordre) et (à droite) d'un symbole des Loges d'Adoption.

à gauche, en dessous, d'après le très beau catalogue (éd. Mémoire active) de l'exposition de Lyon : le best-seller d'Orcel, un tablier de Maître (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Retour au sommaire du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :