Les Pas Perdus

Nous ne disposons pas encore de fichier pour cette partition, et serions particulièrement reconnaissant à qui pourrait en établir un.

Cette chanson intitulée Les Pas-perdus d'Armand-Gouffé se trouve, avec le sous-titre (qu'on ne retrouvera pas ultérieurement) Vaudeville maçonnique, aux pp. 128-130 du Tome 2 des Annales maçonniques.

Elle figure aussi aux pages 177-9 du Nouveau Code Récréatif des Francs-Maçons.

On la retrouve (pp. 23-4) dans La Lyre des Francs-maçons de 1830 et encore (col. 336-7, reproduites ci-dessous) à l'Univers maçonnique

L'air dit Madelaine à bon droit passa (ou passe) est donné par la Clé du Caveau sous le n° 383, avec le titre alternatif Autrefois sur mon flageolet (NB : on trouve cependant ici une partition différente pour ce dernier titre).

   

Les Pas Perdus,

 

Par le Frère Armand Gouffé.

 

Air : Madelaine à bon droit passa.

Chers Maçons ! le jour le plus pur
Grâce à vous frappe ma paupière ;
Ce n'est qu'avec vous qu'on est sûr
De trouver toujours la lumière ;
Hors de ces lieux, soins superflus,
On ne fait plus 
Que pas perdus.

 

Cherche-t-on la douce bonté,
L'amitié consolante et tendre,
La simple et franche vérité,
C'est parmi vous qu'il faut se rendre ;
Loin de vous et de vos élus,
On ne fait plus 
Que pas perdus.

 

On peut rencontrer quelquefois
Des rivaux de nos anciens sages,
Imitant leurs gestes, leurs voix,
Empruntant même leurs usages ;
Mais pour retrouver leurs vertus,
On ne fait plus 
Que pas perdus.

 

Dans le monde, mes chers amis,
Surtout dans le siècle où nous sommes,
Si par malheur on s'est promis
De chercher, de trouver des hommes,
A tous leurs devoirs assidus ...
On ne fait plus 
Que pas perdus.

 

Pour rencontrer de bonnes gens,
Ne donnant que de bons exemples,
Accueillant tous les indigens,
Si l'on ne vient pas dans vos temples,
Parmi les humains confondus,
On ne fait plus 
Que pas perdus.

 

Que dis-je ? puisque des Maçons,
Chaque jour grossit la famille ;
De profiter de leurs leçons,
Puisqu'aujourd'hui partout on grille ;
Les mortels au bonheur rendus
Ne feront plus
De pas perdus.

Retour au sommaire du Nouveau Code récréatif :

ncrc.gif (21462 octets)