Appel aux hommes de progrès

 

Cet Appel aux hommes de progrès figure aux pp. 73-5 du recueil (1867) d'Orcel.

Il est repris, presque à l'identique, de la Revue maçonnique de Lyon en 1845.

Pas plus que dans l'édition précédente, il n'y a de mention d'air.


  

      

Appel aux hommes de progrès

Chant adressé aux visiteurs

 

CHOEUR.

Apôtres du progrès,
Venez dans cette enceinte,
Et de notre œuvre sainte 
Apprenez les secrets.

 

Nous le savons, Dieu créa l'homme libre, 
Et devant lui l'homme à l'homme est égal. 
Partout, depuis l'Euphrate jusqu'au Tibre,
L'homme se meut sous un destin fatal. 
Suivant du Christ la céleste bannière, 
Signal d'amour et de fraternité,
Nous demandons pour chacun, sur la terre, 
Et du soleil, et de la liberté.

 

Nous exerçons la douce bienfaisance; 
L'égalité porte notre drapeau, 
Et nous offrons au pauvre l'espérance ; 
A l'opulent, l'inflexible niveau. 
L'humble fourmi, le lion téméraire, 
Ont même prix aux yeux de l'Eternel ; 
Chaque ouvrier recevra son salaire ; 
Tous auront part à la manne du ciel.

 

Le temps détruit et refait les puissances ;
 Tout est changeant dans ce vaste Univers :
Plaisirs, chagrins, désespoir, espérance, 
Gloire, misère, opulence et revers.
Quand le Phénix de son brasier s'élance,
Il prend son vol plus puissant vers les cieux...
L'homme s'épure ainsi par la souffrance,
Et la douleur le rapproche des Dieux !

 

De l'avenir pénétrant les mystères,
Nous avons vu le genre humain plus beau ;
La Charité forme un peuple de frères,
La vérité lui prête son flambeau.
Chastes vertus, soyez notre symhole ;...
De foi, d'espoir, pénétrez notre cœur ;
Que du présent l'avenir nous console...
Du genre humain nous voulons le bonheur !

 

Apôtres du progrès, etc , etc.

Retour au sommaire du Recueil d'Orcel :

Retour au sommaire du Chansonnier :