HYMNE DU PREMIER GRADE (Sibelius)

 

Cette oeuvre porte le n° 3 dans l'opus 113 de Jean Sibelius.

Le texte est du poète chinois Pao Chao (ca. 416-466), et non de Confucius comme cela a été dit erronément dans de nombreuses publications.

Ci-dessous sa traduction originale en finnois, une traduction anglaise et une tentative de traduction française.

Näätkö, kuinka hennon yrtin

Näätkö, kuinka hennon yrtin 
päivässä vie surman suu: 
ens jo iltaan kukat kuihtuu, (1)
lehdet raukee, kellastuu? 
Mutta pois nää kuvat mustat, 
tuskaa ne vain mieleen tuo! 
Seuratkaamme sydäntämme, 
jonka lyönnit riemun luo! (2)

Though Young Leaves Be Green

Though young leaves be green at daybreak
Oft they die when day is done.
Tender buds of hope and promise.
Withered, yellow, they are gone.
Yet such thoughts a man must conquer!
Pain and weakness they will bring.
Let him trust his heart for guidance!
Where, O Death, is then your sting?

Bien que les jeunes feuilles soient vertes 

Bien que les jeunes feuilles soient vertes à l'aube
Souvent, elles meurent à la fin de la journée.
De tendres bourgeons d'espoir et de promesse.
Flétris, jaunes, ils s'en sont allés.
Pourtant, quelles pensées un homme doit conquérir !
Qui apporteront douleur et faiblesse.
Laissez-le se fier à son cœur pour être guidé !
ô mort, où donc est ton dard ?

Bao Zhao; Finnish translation: Eino Tikkanen

variantes :

(1) saapuu ilta, kukat kuihtuu
(2) jonka lyönnit riemun suo!

Retour au sommaire du chansonnier :

Retour au sommaire des oeuvres maçonniques de Sibelius :