Le Testament d'Hiram

 En cliquant ici, vous pourrez entendre un extrait de cette partie

C'est air constitue la 7e et dernière partie de l'oratorio Le Testament d'Hiram de Dimitrije O. Golemović.

Dobra je smrt koja ti daje večni život,
javu koja se smenjuje s večnim snom,
svako u sebi nek’ Hram sagradi
i tako se približi Tvorcu svom.

Ono što činiš samo za sebe,
nestaće s tobom jer je prolazno,
a ono što činiš za druge ljude,
ostaće večno i besmrtno.

Bonne est la mort qui procure la vie éternelle,
Réalité en alternance avec le sommeil éternel ;
Que chacun se construise un Temple intérieur
Et se rapproche ainsi de son Créateur.

Ce que vous faites seulement pour vous-même
Est éphémère et périra avec vous 
Ce que vous faites pour d'autres
Reste pour toujours immortel.

Après le texte ci-dessus, chanté par le choeur, la soprano chante sans texte.

Dans sa présentation de son oeuvre, le compositeur écrit à ce sujet :

Besides it represent female side, one of the most cherished value in each masons life, it underlines message which was already distributed by the Chorus, eternal life, humanity, building the Temple and Oneself, which is the only Way to reach The Creator.

(Outre qu'elle représente le côté féminin, une des valeurs les plus précieuses dans la vie de chaque maçon, elle souligne le message précédemment diffusé par le Choeur sur la vie éternelle, l'humanité, la construction du Temple et de soi-même, qui est l'unique Voie pour atteindre le Créateur).

Retour au sommaire des chansons diverses du XXIe siècle :

Retour au sommaire de l'oratorio  :