Caractère du Maçon

Cliquez ici (midi) ou ici (mp3) pour entendre le fichier de la partition de la p. 97

Ces pages sont les pp. 104 et 105 de La Lire Maçonne, sur le même air que Plaisirs des maçons à la p. 97.

La chanson sera reprise, sous le même titre (mais avec un incipit différent, résultant manifestement d'une erreur de transcription : Aux jeux plutôt que Aux yeux), au chansonnier de Holtrop (pp. 386-7), mais cette fois avec d'importantes variations : les couplets 2, 8 et 9 ont en effet disparu. Elle apparaît la même année à la Muse maçonne (pp. 58-60), avec ses 9 couplets.

On en trouve aussi, mais avec un premier couplet complètement différent, une version dans bon nombre d'autres chansonniers.

Caractère du Maçon.

Sur l'Air précédent.

Aux yeux du profane ignorant
Exposons notre caractère ;
Epris de ce tableau charmant,
Qu'il dise d'un transport sincère :
Chantons, consacrons nos chansons
A la gloire des Francs-Maçons.

Gens aimables, honnêtes gens,
Que l'esprit d'union rassemble, 
Qui désirez de temps en temps 
De chanter , rire et boire ensemble, 
Venez, nous vous reconnoissons  
Pour véritables Francs-Maçons.

Quel lustre tire-t-on du sang ?
Les sentimens font la noblesse:
Vous, grands Seigneurs, qui d'un haut rang,
Savez descendre sans bassesse,
Venez, &c.

Combien de coups intéressans
Ont manqué faute de mystère !
Sur nos secrets, quoique innocens,
Vous, Amis, qui savez vous taire,
Venez, &c.

Vous, qui tendez, aux malheureux,
Une main toujours secourable,
Et qui ne vous croyez heureux,
Qu'autant que l'est votre semblable,
Venez, &c.

Chacun pour le Frère Indigent
Doit tirer le pain de sa bouche;
Vous qui dans un besoin urgent
Montrez un coeur dur et farouche,
Fuyez, nous vous méconnoissons
Pour véritables Francs-Maçons.

Allez porter loin de ces lieux
Un aspect qui nous importune,
Vous qui, par un culte odieux
N'offrez d'encens qu'à la Fortune,
Fuyez, &c.

Traîtres, qui nous serrez la main, 
Quand notre bonheur vous chagrine, 
Vous, qui détruisant le prochain,
Voulez bâtir sur sa ruine, 
Fuyez, &c.

Honneur à Dieu, respect aux Rois ; 
Mais n'entrons pas dans leurs affaires, 
Vous, qui voulez changer les loix, 
Que constamment suivoient nos Pères, 
Fuyez, &c.

 Vry-Metzellars Kenteeken

Ces pages sont les pp. 106 et 107 de La Lire Maçonne.

Le texte est la traduction de celui de la chanson précédente (Caractère du Maçon).

Andere liederen

Retour à la table des matières de 
La lire maçonne
: