La Rose Etoilée

Nous n'avons trouvé que peu d'informations sur la Loge parisienne La Rose Étoilée Régénérée.

Bésuchet la date de 1801, et lui mentionne un Chapitre.

Prumier et Lefébure en furent membres.

Y a-t-il identité, ou succession, entre les Loges portant les noms de La Rose Étoilée et La Rose Étoilée Régénérée ? Nous n'avons pas pu le déterminer avec certitude.

Un diplôme (de 1819) de La Rose Étoilée Régénérée est visible sur le site du Musée maçonnique de la GLNF. Le même site expose également un diplôme de 1818 de La Rose Étoilée (tout court). Il semble donc assez logique de supposer que c'est vers ce moment que la Loge s'est trouvée régénérée.

Le même site expose également un bijou (1817) de La Rose Étoilée (visible ci-dessous).

Bijou en forme de croix de Malte 

Au centre une rose surmontée d'un pentagramme doré et entourée de la devise conservons sa fraîcheur.
Au verso, au centre, la date Le 23 Juin 1817 est entourée de la devise La rose étoilée reconnaissante.
Les 4 branches de la croix, aussi bien au recto qu'au verso, sont ornées d'un pentagramme flamboyant, du soleil, de la lune, et de l'equerre/compas. 

Retour au sommaire des Loges :

Retour à l'entrée du musée :