Quoi ! vous partez sans que rien vous arrête

L'air Quoi ! vous partez sans que rien vous arrête est donné par la Clé du Caveau sous le n° 1231 :

Jean-François Hénault raconte (p. 88) dans ses Mémoires qu'il écrivit cette chanson à l'occasion d'un voyage de Mme de Gontaud à Forges pour y prendre les eaux, sur l'air de Il n'y a qu'sept lieues de Paris à Pontoise.

Quoi ! vous partez sans que rien vous arrête !
Vous allez plaire en de nouveaux climats !
Pourquoi voler de conquête en conquête ?
Nos cœurs soumis ne suffisent-ils pas ?

chanson(s) de ce site utilisant cet air : 1

 

Retour au sommaire des airs profanes :

Retour au sommaire du Chansonnier :