Jouissance et devoir d'un maçon

C'est dans le n° 4 de L'Univers maçonnique (aux colonnes 717-8) que nous avons trouvé cet hymne à la philanthropie intitulé Jouissance et devoir d'un maçon.

C'est une des chansons de Delalande (s'il s'agit bien du même) qui figurent à ce recueil mais que nous n'avons pas encore trouvées dans un recueil antérieur.

Voir ici sur l'air L'Amour dans le cœur d’un Français.

      

JOUISSANCE ET DEVOIR

 d'un maçon.

 

Par le Frère DELALANDE.

 

Air : L'Amour dans le cœur d’un Français.

 

La joie est au cœur d'un Maçon,
Le premier don de la nature ;
Ami de la saine raison,
Sa jouissance est vive et pure. bis.

Mais au premier cri du malheur,
L’âme attendrie,
Il sacrifie
Son temps, ses soins et son bonheur. bis

 

Il sait unir à ses travaux
Une gaîté douce et légère;
Ce sont toujours plaisirs nouveaux,
Jusqu'au sein même du mystère. bis.

Mais au premier cri du malheur, etc.

 

Pour lui la table a des attraits
Inconnus du faible vulgaire,
L'Amitié seule en fait les frais,
Assis à côté de son frère. bis.

Mais au premier cri du malheur, etc.

 

Par fois au milieu d'un festin
Dont il triple la jouissance,
De Noé le nectar divin
Vient égayer son existence. bis.

Mais au premier cri du malheur, etc.

 

De ce bon père des Maçons,
Suivons la joyeuse maxime ;
Amis, déchargeons nos canons,
Que le même feu nous anime. bis.

Mais qu'au premier cri du malheur, etc.
L'âme attendrie ,
On sacrifie
Son temps, ses soins et son bonheur. bis

Retour au sommaire de l'Univers maçonnique :

Retour au sommaire du Chansonnier :