Schnoor

En cliquant ici (midi) ou ici (MP3), vous entendrez son lied Vom hoh’n Olymp herab ward uns die Freude, tel que séquencé à cette page

Heinrich Christian Schnoor (1766? - >1828) fut un chanteur, poète et compositeur à l'existence particulièrement vagabonde.

Son chant estudiantin (audible ici) Vom hoh’n Olymp herab ward uns die Freude (dont il écrivit les paroles et la musique) s'est inspiré du lied maçonnique Vom Olymp ward uns die Freude.

Il est donné comme maçon, mais sans aucune précision de temps ni de lieu, par divers auteurs germanophones sérieux, dont Müller et Beneke.

Il a en tout cas publié Freimaurerlieder, in Musik gesetzt (Hamburg 1796), ouvrage dont nous n'avons pas encore trouvé de trace.

Fétis en dit ceci dans son volume 7 :

SCHNORR (Henri-Théodore-Louis), littérateur et amateur de musique, fut d'abord secrétaire du prince de Saxe Cobourg ; puis il s'établit à Hambourg, en 1796, et en dernier lieu à Altona. Il a publié, à Hambourg, neuf cahiers de chansons à voix seule avec accompagnement de piano. 

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :