Felsberg

Huitième enfant d'un tailleur, Justinus Felsberg (1780-1849) fit, semble-t-il, l'essentiel de sa carrière à Gotha (où il mourut) ; il est bien oublié aujourd'hui, et nous avons dû, pour nous renseigner sur lui, remonter à Fétis qui en dit dans son Tome 3 :

FELSBERG (J.), cantor à l'église principale de Gotha, en 1830 et années suivantes, professeur de musique et de chant au collège de cette ville, et directeur de la Société de chœurs d'hommes, a publié un livre élémentaire sous ce titre : Leitfaden beim ersten Unterriche im Singen fur Lehrer und Lernende (Guide pour les premières études du chant à l'usage des professeurs et des élèves), Gotha, 1835. 

On lui doit des musiques vocales mais également des musiques de danse.

Le RISM lui attribue les partitions de 27 chansons maçonniques figurant dans le recueil Gesänge der Loge Ernst zum Compass et dont les incipits et tonalités sont les suivants :

Nous n'avons aucun détail sur son appartenance maçonnique, mais il semble peu probable - même si ce n'est pas rigoureusement impossible, et c'est sous cette réserve que nous l'inscrivons sur ce site - qu'il ait écrit tant de musique maçonnique sans avoir lui-même été maçon.

La Loge Ernst zum Compass, qui est précisément celle de Gotha, fut celle de Spohr et Hermstädt.

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :