Léon Melchissédec

 

Le baryton Léon Melchissédec (Clermont-Ferrand 1843 - 1925) créa des rôles dans des opéras d'Auber, Paladihle, Offenbach, Massenet et Gounod. Il fut professeur au conservatoire national de musique et sa carrière de chanteur, commencée en 1855, fut extrêmement longue (il réalisa quelques enregistrements en 1906). 

Nous n'avons pas trouvé trace de sa part (ce qui explique l'absence d'illustration musicale de cette page) d'une autre activité de compositeur que celle concernant la chanson maçonnique (dont nous avons trouvé quelques exemples, chaque fois sur des paroles du Frère Perin), ce qui donne à penser qu'il n'a exercé cette activité de compositeur qu'en dilettante. 

 

 

 

ci-contre : Léon Melchissédec dans le rôle du Roi dans le Cid de Massenet

 

Fete_melchissg.jpg (151276 octets)

Sauf très improbable homonymie, Léon MELCHISSEDEC ne peut être que le Frère L. MELCHISSEDEC mentionné comme compositeur de deux chansons du recueil d'Orcel, les fleurs les plus belles et celle-ci :

 

On trouve son nom également au programme (ci-contre - cliquez sur l'image pour en voir un agrandissement) d'une Fête artistique maçonnique organisée en 1868 à Lyon. Comme on le voit au détail ci-dessous, il est le compositeur de l'air la Devise maçonnique qui fut créé ce jour-là par le Frère Féret, également sur des paroles du Frère Perin. 

Il est également le dédicataire, dès 1863, d'un chant maçonnique brestois.

Retour à la table chronologique:

Retour à la table alphabétique: