Couplets de Ducolombier (Douai, 1801)

Nous ne disposons pas encore de fichier midi pour cette partition, et serions particulièrement reconnaissant à qui pourrait en établir un.

Dans son compte-rendu (publié dans le volume 1 de son Miroir de la Vérité) de la Fête pour la Paix, célébrée par la Respectable Loge de la Parfaite-Union, à l'Orient de Douai le 10 avril 1801, Abraham cite trois cantiques chantés ce jour-là : celui-ci (pp. 225-6) est le troisième. 

C'est, sauf erreur, le seul des trois qui ne soit pas recopié au Recueil de Cantiques de la Parfaite-Union de Douai.

Le rédacteur est le 2d Surveillant de la Loge, Ducolombier. Comme beaucoup, il coupe dans la légende de l'appartenance maçonnique de Napoléon.

Voir ici au sujet de l'air.


                   

couplets du Très Cher Frère Ducolombier. 

 

Air : Du Réveil du Peuple

 

J'ai vu tous les maux de la guerre
Désoler vingt peuples divers,
J'ai dit, étendons la lumière ...... 
Nous consolerons l'Univers. 
Amis, que cet espoir se fonde 
Sur la sagesse et ses leçons, 
Suprême Architecte du monde 
Rend tous les peuples Francs-Maçons......

O souveraine Intelligence ! 
Nous t'invoquions ..... Tu veillais ! 
Combien l'humaine prévoyance 
Est au-dessous de tes décrets :
Parmi les fils de la lumière, 
BoNAPARTE fut seul choisi ; 
Et, pour pacifier la terre,
Un seul FRANc-MAçoN a suffi.

Retour au sommaire du Miroir de la Vérité :