Le Miroir de la Vérité

 

Le Miroir de la Vérité est une revue maçonnique qui parut pendant quelques années à partir de 1800, et qui se trouve donc (de justesse) à cheval sur deux siècles (mais nous l'avons classée dans le XIXe).

Un peu comme le seront un peu plus tard les Annales maçonniques, c'est une revue maçonnique générale, contenant des études et réflexions, des actualités, des comptes-rendus, des discours ainsi que des cantiques et poèmes. Ce n'est donc pas à proprement parler un recueil de chansons, mais il en contient beaucoup.

Il nous semble d'un grand intérêt, puisqu'il apparaît comme le premier témoignage important de la résurrection de la maçonnerie après la Révolution.

Ses numéros - 12 fascicules par an, généralement de 32 pages (11 en 1800), ou parfois 40 (1 en 1800) - étaient regroupées pour être édités dans des recueils annuels. Trois sont disponibles sur le web :

  • celui daté de 1800 couvre une partie de 1800 et de 1801 et n'a donc pu être imprimé qu'en 1801 ;
  • celui de 1801 couvre en partie 1801 et 1802 ;
  • celui daté de 1802 couvre en partie 1802 et 1803.

Au tableau ci-dessous, * indique des textes dont pour l'instant nous n'avons (sauf erreur) pas encore trouvé d'édition dans un autre recueil maçonnique de cette époque, même postérieur.

 

Antoine-Firmin Abraham, son éditeur, né en 1753 et mort après 1818, est surtout connu pour avoir été, avec la Loge de la Parfaite-Union de Douai dont il était député, un fer de lance des démêlés (auxquels le Tome 3 particulièrement donne un très large écho) entre les Ecossais et le Grand Orient (on lira avec intérêt à ce sujet l'article de Pierre Mollier Naissance et essor du Rite Écossais Ancien Accepté en France : 1804-1826). Des accusations de trafic de grades et d'indélicatesses portées contre lui ont entraîné la fin de ses activités maçonniques. Clavel le traite d’homme taré, et l’âme de la dissidence écossaise. Dans le Miroir de la Vérité, il se présente comme Fondateur et Vénérable à la fois des Eleves de la Nature et des Elèves de Minerve. Il y donne évidemment une grande visibilité aux Loges qui partagent ses options écossaises.

 

La citation en épigraphe (Si quid novisti rectius istis, candidus imperti; si nil, his utere mecum) est tirée d'Horace (Epître VI) : Si vous connaissez mieux, dites-le moi avec franchise ; sinon, faisons-en tous deux notre profit.

Tome Page(s) Contenu
I 31-2 Cantique pour la réunion des Loges de la Concorde et de la Parfaite-Union à l'Orient de Douai
I 62-4 * Couplets de Rizaucourt Que je plains notre pere Adam
I 122-136 Inauguration de la Loge bruxelloise des Amis Philanthropes (avec quatre des couplets de Legret)
I 169-195 Installation de la Loge des Elèves de la Nature (avec cantiques de * Rizaucourt Frères je voulais célébrer et * Girard Dans nos banquets)
I 203-213 Fête pour la Paix au Grand Orient : Concert - cantique de Rizaucourt Lorsque la paix ramène en France
I 214-226 Fête pour la Paix à  la Parfaite-Union de Douai : hymne de Delalande - couplets de Gautier - * couplets de Ducolombier
I 283-5 Fête à la Paix en Tenue d'adoption : * couplets de Rizaucourt Frères, ah quel superbe ensemble
I 295-6 Cantique de Buchère
I 296 * Couplet de Rizaucourt Dès qu'il se trouve avec des Frères
I 321-3 * Cantique de Rizaucourt S'il existe un parfait bonheur
I 324 * Romance de Hurel C'est vainement qu'on appelle sagesse
I 325-7 Cantique de Delalande
I 355-7 Cantique de Pingré
II 47-8

Couplets chantés à l'occasion de la fête de la Paix Générale, à la Respectable Loge de la véritable Réunion écossaise, le 26 brumaire dernier

II 49-50 Couplets de Rizaucourt à l'occasion de la convalescence du Frère Defondeviolle
II 50-54 * Le revers et le beau côté 
II 72-3 Cantique
II 74-5 Couplets d'adoption (Delalande)
II 76 Tous les cultes sont réunis
II 77 D'un sexe digne qu'on l'adore
II 78-9 Tableau d'une Loge
II 95-6

Cantique à l'occasion de la fête de la paix continentale, célébrée par la Respectable Loge de la Réunion des Étrangers, Orient de Paris, au mois de prairial an IX

II 104-119

Fête donnée le 23 novembre 1801 par la Respectable Loge de la Parfaite-Union, Orient de Montauban, à l'occasion de la paix générale : * santé de Rizaucourt pour Moreau - cantique de Poncet-Delpech

II 125-7

Couplets de Rizaucourt chantés à la premiere Réunion de la Respectable Loge des Eleves de Minerve en banquet, le 13 février 1802

II 131-6

* Couplets chantés le jour de la premiere Réunion en banquet des Eleves de Minerve (O Théos ! créateur des mondes !)

II 138-40

* Cantique pour le Banquet de la St-Jean de la Respectable Loge des Amis constans de la Liberté, Orient de Bastia (Maçonnerie, Dieu créant l'homme te créa

II 141-3 Couplets de Rizaucourt chantés au banquet de la Respectable Loge de la Constance éprouvée, pour la célébration de la fête de l'ordre, le 30 décembre 1801
II 154-7 Cantique maçonnique chanté en l'an 7 au Banquet de la  Respectable Loge de l'Océan français (Le nautonnier, loin du rivage)
II 158-9

* Cantique pour la chaîne et la fermeture des travaux de table

II 216-47 Installation de la Respectable Loge des Elèves-de-Minerve : * Cantique de Rizaucourt - * Cantique de Jourdan (O Théos, puissant créateur) - Couplets de Person - Cantique de Varin
II 251-69 Installation de la Parfaite Réunion le 24 mai 1802 : * Cantique de Rizaucourt - Cantique de Legret 
II 312-4

*  Cantique fait pour la Respectable Loge des enfans de Mars, à l'Orient de la 27e légère, à Breda (C'est en ce jour, Amis Maçons)

II 315-20

Banquet donné par la Respectable Loge des Amis Philant[h]ropes, Orient de Bruxelles au Frère Riffé-Caubray : Couplets de Legret et leur * réponse par Rizaucourt - * Cantique de Rizaucourt (Dans la pratique des vertus) - Le Portrait du franc-maçon

III 31-32 * Les Règlements maçonniques (Delalande)
III 158-60 * Cantique aux Elèves de Minerve en 1803
III 196-7 * Couplets de banquet aux Elèves de Minerve le 1.3.1803
III 198 * Cantique funèbre pour Hiram aux Elèves de Minerve
III 231-2 * Couplets de Millet à la Réunion des Etrangers le 5.5.1803
III 265-7 * Couplets d'Abraham à la Réunion des Etrangers le 9.6.1803
III 267-8 * Couplets d'Abraham sur la convalescence du Frère Matheus
III 275-8 * Isis et Vénus en contraste, cantique maçonnique
III 317 Ode chantée par le Frère Marloteau aux Elèves de Minerve

 

Retour au sommaire du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :