Couplets d'Adoption

 Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre le fichier donné par Théaville pour l'air mentionné

La première édition que nous connaissions de ces Couplets d'Adoption de Delalande (désigné ici comme étant le Vénérable de la Parfaite-Union) est aux pp. 74-5 du volume 2 du Miroir de la Vérité d'Abraham.

On les retrouve, sous le titre Couplets pour une Loge d'Adoption, au n° 9 (pp. 15-17) du premier recueil de la Loge susmentionnée.

Et ils figureront aussi aux pages 259-60 (reproduites ci-dessous) du Code Récréatif des Francs-Maçons et aux pp. 172-4 du Nouveau Code Récréatif des Francs-Maçons.

On les retrouve également - mais sans le refrain Aux vertus, et sous le titre Echelle d'Adoption - à l'édition 1812 de la Lyre maçonnique (pp. 25-6)

Un détail intéressant : la deuxième de ces éditions (celle du recueil de Douai) est la seule des quatre qui contienne le couplet suivant, lequel y est l'antépénultième :

A défendre le despotisme,
N'employez jamais vos outils,
Et du courage et du civisme,
Faites un ciment pour nos fils.

Aux vertus, etc.

 Voir ici sur l'air (mentionné dans les trois premières éditions ; la dernière donne plutôt J'ai vu partout) Veillons au salut de l’empire.


     

COUPLETS D'ADOPTlON,

Paroles du Frère Delalande

Air: Veillons au salut de l'Empire.

Pour obéir à la nature,
Et pour obéir à nos cœurs,
Dans la divine Architecture,
Venez vous instruire mes sœurs ;

Aux vertus, aux vertus, avec nous élevez un temple ;
Venez, venez, accourez partager nos travaux ;
Et pour imiter notre exemple,
Aux vices creusez des tombeaux.

Vous portez le sceau du silence,
Mes sœurs, rappelez-vous toujours
Qu'il est frère de la prudence ;
Qu'elle règne en tous vos discours.

Aux vertus, etc.

Dans vos belles mains, la truelle
Va polir et régler vos mœurs ;
Travaillez toujours avec elle,
Pour mettre à l'uni tous les cœurs.

Aux vertus, etc.

De vos marteaux frappez le crime ;
Mais portez respect au malheur :
Au premier creusez un abîrne,
Au second ouvrez votre cœur.

Aux vertus, etc.

Pardonnez, nos sœurs, si mon zèle
Me fait vous dicter des leçons ;
Mais en cela je suis fidèle
Aux maximes des Francs-Maçons.

Aux vertus, etc.

Dans cette fête solemnelle,
Pour que rien ne manque à nos cœurs,
Que l'acolade fraternelle
Nous soit un présent de nos sœurs.

Aux vertus, etc.

Retour au sommaire du Code récréatif :

Copie de Gr00.gif (4742 octets)