Le Code Récréatif des Francs-Maçons

 

Le Code Récréatif des Francs-Maçons, par le Frère Grenier, a été édité à Paris en 1807, soit un an après son Manuel anacréontique des Francs-Maçons. Il est consultable ici.

Il se compose, pêle-mêle, de Poésies, Cantiques et Discours à leur usage

Cet ouvrage de 324 pages (au format de poche : 84 x 133 mm.) comprend bon nombre de chansons maçonniques, sans partition mais généralement avec mention de l'air sur lequel elles doivent se chanter. 

On y trouve aussi quelques chansons profanes, avec (p. 124) la spécieuse explication suivante : ces couplets, et quelques autres qui suivent, n'ont aucun rapport à la maçonnerie ; mais comme ils intéressent d'excellents maçons, on a cru pouvoir les insérer ici

Le recueil comprend aussi un certain nombre de discours de circonstance et poèmes.

Le culte de la personnalité napoléonien y est particulièrement à l'honneur. C'est notamment le cas dans les Couplets en l'honneur des victoires du grand Napoléon, chantés par le Vénérable de la Respectable Loge de l'Age d'Or, le jour du banquet de la Saint-Jean d'hiver, 10 février 1806 (ère vulgaire), dont le texte ... n'a rien de maçonnique.

Le recueil peut maintenant être consulté ici.

Grenier

Grenier est décrit ici (et d'ailleurs déjà en 1806) comme :

  • Orateur de l'Age d'Or
  • son député au Grand Orient
  • et Rose-Croix. 

Voilà ce qu'on peut appeler une carrière-éclair puisque dans son Avertissement de l'auteur il mentionne en 1807 qu'il est maçon depuis près de deux ans.

Nous n'avons guère trouvé d'autres informations sur lui : Bésuchet ne le mentionne même pas.

Mais nous savons qu'il a apporté diverses collaborations aux Annales maçonniques :

  • Lindor et Chloé, dialogue en vers sur le réveil de la nature (T. 2, p. 230)
  • La guerre, la paix et le héros, scène philosophique en vers (T. 4, p. 58)
  • Acte de dévouement du frère Dufay,poëme (T. 4, p. 139)
  • Oraisons funèbres des frères Raymond et Blanc, planche lyrique (T. 5, p. 145)
  • Stances religieuses pour la pompe funèbre du frère Roettiers de Montaleau (T. 5, p. 227).

Il existe aussi un Nouveau code récréatif des Francs-Maçons, ou Chansonnier maçonnique à l'usage des Frères et des Soeurs, également édité par Caillot.

Nous reproduisons sur une page séparée la Dédicace et l'Avertissement de l'auteur.

Autre temps, autres moeurs : si, quelques dizaines d'années plus tôt, la Lire Maçonne se flattait de ne point blesser les lois de la décence, le Code récréatif se veut moins rigoureux, et entend joindre, aux pièces qui appartiennent à la loge, des pièces qui appartiennent au banquet, lequel est le lieu de la gaîté fraternelle et même du mot pour rire, qui fait irrévocablement divorce avec le genre grave et sérieux. Il ne s'en fait pas faute, et l'on y trouve même quelques petites choses parfaitement lestes, coquines et égrillardes, témoignant de ce que la littérature maçonnique, elle aussi, a son second rayon (on en trouvera un échantillon, l'Amour maçon, dans une page séparée).

Les textes suivants peuvent déjà être consultées sur ce site :

Page(s) Titre
les pages 5 à 183 contiennent surtout des Pièces d'architecture du Frère Grenier lui-même, mais aussi l'une ou l'autre chanson ; les 6 premières ci-dessous sont celles que Grenier a reprises de son Manuel anacréontique des Francs-Maçons, où elles figuraient avec leurs partitions
17-19 Couplets pour la Loge de St-Napoléon
40-41 Chant funèbre
42-43 Couplets propres aux Banquets des fêtes obligatoires de la Saint-Jean d'été et de la Saint-Jean d'hiver
44-45 Couplets pour les Loges d'Adoption
46-48 Cantique (à trois voix) pour le réfectoire des Rose-Croix
49-51 Cantique de Clôture

71-74

Inbitatieou a un fréro (chanson occitane)

77-79 Couplets en l'honneur des victoires du grand Napoléon
les pages 187 à 316 constituent un Recueil de cantiques, couplets et contes de divers auteurs 
169-171 Couplets pour célébrer les victoires napoléoniennes
187-188 Bénédicité des Francs-Maçons

189-191

Cantique des Santés 

191-193 Les santés maçonniques
202-203 Couplets pour la fête d'un Vénérable 
204-206 Le maçon aux profanes 
206-208 Le secret des maçons
211-213 Pour trouver la félicité
213-215 Ronde
216-218 L'esprit maçonnique
218-219 Couplets pour les Loges d'Adoption
220 Autres
229-230 Autres (i. e. couplets d'Adoption)
236-237 Explication de la Maçonnerie et de ses emblèmes
238  Couplets
243-244  L'union de la sagesse et du plaisir 
245-246 Cantique qui doit se chanter à la réception d'un Apprenti par celui qui le présente
246-247 Chantons sur l’air d’O Filii
248-249 Couplets [de Boubée] pour la fête de la Paix [1802]
249-250 Réplique [aux précédents]
254-258 Le nombre trois
259-260 Couplets d'adoption (Delalande)
261-262 Autres (Tous les cultes sont réunis)
262-263 Autres (D'un sexe digne qu'on l'adore)
263-265 Tableau d'une Loge
270-271 Cantique du Frère Poncet-Delpech
274-276 Couplets chantés à la première Réunion de la Respectable Loge des Elèves de Minerve
276-279 Couplets chantés le jour de la Saint-Jean au banquet de la Respectable Loge de la Constance éprouvée
282-286 Autre
287-289 Couplets du Frère Legret
293-297 L'amour maçon (poème)
305-310 La Loge de Cythère

 

Retour au sommaire du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :