Couplets d'Adoption
de la
Candeur

Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre l'air

Cette chanson figure, sans doute pour la première fois, aux pages 66 et 67 du recueil d'Honoré. Les vers sont de Reignier, membre (peu connu) des Neuf Soeurs. Le thème est celui, fréquent, de l'Amour maçon.

Cliquez ici pour voir la partition de l'air Jupiter un jour en fureur, chanson dont la thématique est d'ailleurs voisine (Eros s'intéresse ici aux Soeurs de la Loge plutôt qu'aux soeurs d'un couvent, comme dans l'original).

Selon René Le Forestier, dans Maçonnerie féminine et Loges académiques (Archè Milano, 1979), le même texte aurait été déclamé par le marquis de la Tour-du-Pin au banquet qui suivit l'inauguration, le 7 août 1785, de la Loge d'Adoption Egyptienne présidée par Lorenza Feliciani, la complice de Cagliostro.

On retrouve cette chanson (avec une mention supplémentaire, justifiant le titre de la présente page) aux pages 109 et 110 (ci-dessous) du Vocabulaire des francs-maçons (dans l'édition 1810, aux pp. 170-1, avec un titre simplifié : Couplets chantés en travaux d'Adoption par le Frère Reignier) : 

 

La chanson semble avoir eu beaucoup de succès : on la trouve aussi (mais sans mention d'auteur)

- en 1806 dans le recueil d'Eleusine (pp. 9-10).

- aux pages 50 et 51 de la Collection de Cantiques de la Loge La Paix Immortelle

- aux pages 119-120 du Recueil de Cantiques du Manuel des franches-maçonnes  

- aux pp. 229 et 230 du Code Récréatif des Francs-Maçons :

AUTRES.

Air : Jupiter un jour en fureur

On m'a raconté que l'Amour,
Voulant connaître nos mystères, 
Des sœurs, avant d'aller aux frères,
Le fripon avait pris jour : 
Votre loi, dit-il, me condamne ; 
Mais je veux être frère aussi ;
Car, ma foi, ce n'est qu'ici,
Que l'Amour est profane.

 

On craint son dard et son flambeau ,
Armure aimable et meurtrière ; 
On les lui prend, le voilà frère, 
On fait tomber son bandeau ;
Mais en recouvrant la lumière 
Ce dieu redemande ses traits ; 
Il prit, voyant tant d'attraits, 
La loge pour Cythère.

 

Frères, si l'Amour est Maçon, 
Ce Maçon-là fait votre éloge ; 
Car, on le voit dans cette loge : 
Ce n'est pas un faux soupçon ;
Ne sait-on pas que sur ses traces, 
La beauté rassemble sa cour ? 

On doit recevoir l'Amour
Où président les grâces.

- et aussi aux pp. 170-1 (sous le simple titre Couplets) du Nouveau Code récréatif des Francs-Maçons.

Retour au sommaire du Code récréatif :

Copie de Gr00.gif (4742 octets)