Cantique (pour les Loges d'Adoption)

Cliquez ici pour entendre cet air

 

Cette chanson du Recueil de Cantiques du Manuel des franches-maçonnes figure également au recueil d'Honoré (p. 35), où elle fait partie d'une série de 3 dues au Frère Garnier.

Au siècle suivant, on la retrouvera (p. 36) dans la Collection de Cantiques de la Paix Immortelle ainsi que dans le recueil d'Eleusine (pp. 68-9) et aux pp. 164-5 (sous le titre Cantique sur Eve) du Nouveau Code récréatif des Francs-Maçons.

On la trouvera également à la Lyre maçonnique de 1810 (pp. 106-107) sous le titre La défense d'Eve, cantique d'Adoption. Deux possibilités supplémentaires y sont proposés pour l'air : Un mouvement de curiosité ou De la peine et du plaisir.
 
O mes amis ! passons a notre mère
Un mouvement de curiosité ;
Ne jugeons point d'un esprit trop sévère
Ce sexe aimable en sa fragilité.
O mes amis ! passons a notre mère
Un mouvement de curiosité.

Aucun travail, en ce lieu solitaire,
N'était permis à leur oisiveté ;
Ils étaient seuls, ils étaient deux, que faire ?
A tant d'écueils quel ange eût résisté ?
O mes amis ! etc.

Eve reçut, en voyant la lumière,
Tous les trésors qui forment la beauté.
Quand on est belle, et qu'on a tout pour plaire,
Il n'est qu'un pas à la divinité.
O mes amis ! etc.

Ce doux péché, ce crime héréditaire,
Qui coûta cher à sa postérité,
Depuis qu'un diable en instruisit la terre,
Est parmi nous si souvent répété !
O mes amis ! etc.

Sans ce péché, dit un saint commentaire,
Toujours au ciel notre cœur arrêté,
Pur et fidèle à sa vertu première,
N'aurait connu désir, ni volupté.
O mes amis ! passons à notre mère
Un mouvement de curiosité.

Voir la partition.

Retour au Manuel des franches-maçonnes

Retour au sommaire du Chansonnier :