L'esprit maçonnique

Cliquez ici pour entendre un fichier mp3 de la partition de la Clé du Caveau pour Des simples jeux de mon enfance (remerciements à Daniel Bourgeois, auteur du fichier Musescore utilisé)

Cliquez ici pour entendre (midi) l'air de la partition harmonisée par Casadesus

Ce cantique apparaît pour la première fois aux pages 17 à 19 du recueil d'Honoré, qui indique comme air Des simples jeux de mon enfance et mentionne que l'auteur en est le Frère Chup... de Germig...

Il sera bientôt repris (pp. 143-145) au Recueil de Cantiques du Manuel des franches-maçonnes.

On le trouve encore (pp. 168-170) dans les Oracles de la Vérité, sous le titre Cantique offert à la Loge de la Paix, par le Frère Ch. V. de ladite Loge. Ere vulgaire, 31 Mai 1778 (Chuppin fut effectivement membre de la Paix).

Chacun des 5 premiers couplets oppose (dans les 4 premiers vers) l'aimable esprit d'aujourd'hui (i. e. les moeurs dissolues de l'époque) et (dans les 4 derniers) l'esprit des vrais Maçons.

CANTIQUE

Air : Des simples jeux de mon enfance

1

Parler beaucoup et ne rien dire,
S'égayer aux dépens d'autrui,
Folâtrer, éclater de rire, 
C'est l'aimable esprit d'aujourd'hui.
Garder à propos le silence, 
Sans aigreur donner des leçons;
Gaîté sage, aimable décence, 
Voilà l'esprit des vrais Maçons.

2

Mépriser la triste indigence, 
Du riche rechercher l'appui, 
Traiter la vertu d'ignorance, 
C'est l'aimable esprit d'aujourd'hui :
Du pauvre chérir la présence, 
Mépriser les froids Harpagons :
Bonté, douceur et bienfaisance, 
Voilà l'esprit des vrais Maçons.

3

Quitter une épouse fidelle, 
Près d'elle retrouver l'ennui, 
Traiter sa foi de bagatelle, 
C'est l'aimable esprit d'aujourd'hui.
De sa moitié craindre l'absence, 
Ne se plaire qu'en sa maison ;
Droiture, honneur, amour, constance,
Voilà l'esprit du vrai Maçon.

4

Pour le plaisir fuir la sagesse, 
L'aimer et ne penser qu'à lui, 
Sacrifier ami, maîtresse, 
C' est l'aimable esprit d'aujourd'hui :
Du plaisir éviter l'ivresse, 
Conserver toujours sa raison ;
Pure amitié, noble tendresse,
Voilà l'esprit du vrai Maçon.

5

Sur l'airain, en trace profonde 
Graver l'injure et le mépris,
Ecrire un service sur l'onde, 
C'est l'aimable esprit d'aujourd'hui :
Avec force et sans répugnance
Vaincre toutes ses passions,
Oubli du mal, reconnaissance,
Voilà l'esprit des vrais Maçons.

6

Frères, votre aimable présence,
Vos vertus dictent ma chanson ;
Recevez avec indulgence
Le faible hommage d'un Maçon ;
Et pour prix de mes vœux sincères
En chorus trois fois répètons :
Vivent, vivent nos tendres frères !
Vivent vivent les vrais Maçons !

On le retrouve aux pages 216 à 218 (nous ne reproduisons le fac-simile que de la première page) du Code récréatif 

On le trouve également, sous le titre L'esprit des francs-maçons, à la Lyre maçonnique de 1809 (p. 27) , mais cette fois amputé de ses couplets 3 et 6, et avec l'air J'ai vu partout dans mes voyages.

Voir sur l'air Des simples jeux de mon enfance.

Retour au sommaire du recueil d'Honoré :

Retour au sommaire du Recueil de la Loge E. Renan :

couv.gif (4209 octets)

Retour au sommaire du Code récréatif :

Copie de Gr00.gif (4742 octets)

Retour à la Lyre maçonnique 1809 :