Couplets

Cliquez ici pour entendre un MP3 des Folies d'Espagne, d'après cette page du site NEUMA.

La plus ancienne édition que nous connaissions de ce cantique est en 1801 dans le volume 1 du Miroir de la Vérité d'Abraham (pp. 295-6, reproduites ci-dessous).

Il se retrouve en 1807 à la p. 6 du recueil de la Loge de la Fidélité à l'Orient de Lille.

Voir ici l'air Femme sensible.

Nous n'avons pas identifié précisément l'auteur, le Frère Buchère.

cantique

 

Air : Femme sensible ......

 

Douce amitié qui charmes notre vie, 
Du haut des cieux préside à nos concerts ; 
Ah ! si jamais tu nous étais ravie, 
Pour tous nos cœurs, quel funeste revers !    (bis).

O malheureux celui dont les années , 
Sous d'autres lois coulent avec lenteur ! 
Il méconnaît nos aimables journées , 
Leur souvenir est encore un bonheur.    (bis).

Frères, goûtons, sous un ciel sans nuage, 
Le doux plaisir de nous voir réunis. 
Jouissons tous de ce bel avantage ; 
Où trouve-t-on un tel nombre d'amis ?    (bis).

Folâtres jeux, qui visitez ce monde, 
Volez à nous sur l'aîle des Zéphirs, 
Venez, venez, dans une paix profonde, 
Par votre aspect accroître nos plaisirs.    (bis).

Frères, chantons le jour qui nous rassemble, 
L'astre des nuits succède à sa splendeur. 
Frères, chantons, répétons tous ensemble, 
C'est bien le jour, le jour du vrai bonheur.    (bis).

PAR le Frère Buchère, Orateur-adjoint.

Retour au sommaire du Miroir de la Vérité :

Retour au sommaire du recueil de Lille 1807 :

lillecr.jpg (67586 octets)