Hommage funèbre à Ernest Allard

 

Ernest Allard (1840-1878), avocat, journaliste, échevin de l'Instruction publique, professeur, député, dont une rue porte le nom dans le populaire quartier des Marolles à Bruxelles, fut un ardent libre penseur.

En 1872, il publia L'état et l'église: leur passé, leur existence et leur avenir en Belgique, ouvrage qu'il avait composé pour le concours organisé en 1870 par le Grand Orient de Belgique sur le thème Séparation de l'Eglise et de l'Etat, et que Goblet d'Alviella qualifia de véritable monument de la doctrine libérale.

Il serait sans doute devenu bourgmestre de Bruxelles, à la place de Charles Buls, s'il n'était mort prématurément.

Initié en 1868 à la Loge bruxelloise Les Vrais Amis de l'Union et du Progrès Réunis, il en devint en 1875 le Vénérable, fonction qu'il occupait au moment de son décès.

Un hommage solennel, qui a été publié, lui a été alors rendu par sa Loge.

Le compositeur de la musique est Gustave Huberti.

On remarquera la très grande similitude du texte avec celui de l'hommage funèbre à Fontainas.

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe:

Retour au sommaire du Chansonnier :