Advance each true brother 

En cliquant ici, vous entendrez le fichier midi mentionné plus bas pour l'air Dear Tom, emprunté au site mentionné

 

On trouve ce texte de Williamson à la p. 2 des Masonic miscellanies in poetry and prose de 1797 ou à la p. 10 de The Vocal Companion And Masonic Register de 1802.

Ces éditions donnent comme air Tune, Dear Tom, this brown Jug. On trouve ici une partition de cet air et ici (sous la référence Toby Filpot), via une page du site Kitchen Musician, le fichier midi que vous pouvez entendre. Cette partition coïcide avec celle qui figure pour ce texte (n° 18, pp. 34-5) au recueil (1795) de Smollet HOLDEN, A Selection of Masonic Songs.

Dans le Tome 40 (1928) de Ars Quatuor Coronatorum (p. 14), H. Poole, dans son article Masonic song and verse of the eighteenth century, date ce texte de 1760 environ et mentionne (ce qui est confirmé ici) qu'une autre partition fut composée pour lui par Lewis Christian Austin Granom, qu'il qualifie de Brother.

 

Written by Brother J. Williamson.

[Tune, Dear Tom, this brown Jug.]

ADVANCE each true brother, my song now attend,
And assist in full chorus a brother and friend,
With good humour he calls you, then socially join,
That the cieling may ring with a theme that's divine.

Cho. Then join, brother Masons, aloft raise the song,
All the virtues in life to true Masons belong.

The wisest of men was a Mason we know,
From him our chief honours and dignities flow;
He founded the temple, the pillars he rais'd,
And Solomon still in our songs shall be prais'd.

Cho. Then join, &c.

With square'and with compass, with level and line,
We constantly work to complete our design;
By prudence we steer, and the passions subdue,
What we learn in our youth in our age we renew.

Cho. Then join, &c.

On Freedom and Friendship our order began,
To deal squarely with all is the chief of our plan;
The sneer then of fools we esteem as a feather,
Since Virtue's the cement that joins us together.

Cho. Then join, &c.

Till the ocean be dry, and hard rocks melt away,
Till the globe shall dissolve, and no sun cheer the day;
So long shall the Masons their order maintain,
And the arrows of slander be shot forth in vain.

Cho. Then join, &c.

Chanson par le Frère J. Williamson.

Sur l’air : Mon cher Tom, ce flacon brun …

Que chaque frère fidèle s’avance, 
écoute maintenant mon chant
Il t’appelle de bonne humeur joins-toi donc à la compagnie ,
Que le ciel résonne d’un thème divin.

Choeur Allons, frères maçons, rejoignez-nous, que le chant s’élève,
Toutes les vertus de la vie sont celles des maçons fidèles.

Le plus sage des hommes fut maçon, nous le savons,
C’est de lui que découlent nos principaux honneurs et dignités,
Il a élevé le temple, il a dressé les piliers
Et Salomon sera toujours louangé en nos chants.

Choeur

A l’aide du compas et de l’équerre, du niveau et du fil à plomb,
Sans répit nous oeuvrons à compléter notre dessin
Nous naviguons à la prudence, et dominons nos passions
Ce que nous apprenons dans la jeunesse dans la vieillesse nous le renouvelons.

Choeur

De la franchise et de l’amitié naquit notre ordre,
Traiter tous les hommes selon l’égalité est le plan principal ;
Alors les ricanements des sots ne pèsent pas plus qu’une plume,
Puisque la vertu est le ciment qui nous lie.

Choeur

Jusqu’à ce que s’assèche l’océan, que se fondent les rocs,
Que se dissolve le globe, qu’aucun soleil ne réjouisse le jour ;
Les Maçons préserveront leur Ordre aussi longtemps,
Et les flèches de la calomnie sont en vain décochées.

Choeur

Avec tous nos remerciements à Georges Lamoine qui a bien voulu préparer cette traduction française.

Une autre version de cette chanson, avec un texte adapté par le Frère M. Bogardus et sur l'air The moonshiner (qui est une chanson à boire irlandaise), est disponible sur youtube (version instrumentale).

Other english-speaking songs

Retour au recueil de Holden :

Retour au sommaire du Chansonnier :