Lefve våre frie Murar-Bröder 

Nous ne disposons pas encore de fichier midi pour cette partition, et serions particulièrement reconnaissant à qui pourrait en établir un.

 

Cette chanson, dont l'incipit est Lefve våre frie Murar-Bröder, occupe les pages 74 et 75 du recueil d'Odense Gesammelte Freymäurer-Lieder der Loge St. Knuth zum goldenen Lindwurm. On y trouve en vis-à-vis, sur les pages de gauche le texte suédois et, sur les pages de droite (portant les même numéro), sa traduction en danois (en caractères gothiques).

La Table des matières mentionne (en allemand) pour l'air : nach der bekannten Arie [selon l'air bien connu] : Mon jeune coeur palpite. Voir ici sur cet air.

                          

Merci à Håkan Wasén qui nous a donné les éléments de cette traduction :

Solo.

Vive nous, libres frères maçons !
De notre Ordre on peut dire :
 C'est la vertu qui le fonde et le supporte,
Chacun ici est un honnête Homme.

 

Choeur

Respecte et obéis à : Dieu, le Roi et la Loi !
Celui qui dans notre Ordre est accepté
Est un ami dévoué et compétent
Il aide les autres et en est aidé.

 

Solo.

Des têtes couronnées, de grands savants,
De beaux prêtres, des fermiers aussi,
Se mêlent ici comme Frères et amis 
Selon l'ancienne coutume.

 

Choeur

On ne se vante pas ici de titres et de fortune,
On ignore disputes et ergotages ;
On a des amusements tranquilles,
Avec un coeur net et une conviction sincère.

 

Solo.

Vive nos heureux frères !
Buvons un coup à leur santé.
Levons tous nos verres,
Buvez autant que vous pourrez.

 

Choeur

Vive, vive tous nos amis
Que nous pouvons appeler vrais frères maçons !
Vive celui qui est probe
Et qui jamais ne révélera un secret !

On remarque à quel point les thématiques de cette chanson sont communes aux chansonniers de tous les pays.

Retour au recueil d'Odense :

Retour au sommaire du Chansonnier :