Cantique pour St Jean du Désert à Valenciennes 

 Cliquez ici pour entendre le fichier mp3 de la partition 436 de la Clé du Caveau (remerciements à Daniel Bourgeois, auteur du fichier Musescore utilisé)

Ce feuillet de 4 pages non daté (notice n° FRBNF33903155) figure au catalogue de la BNF (qui l'a mis en ligne) sous la cote 16-YE PIECE-1025. Il s'intitule :

Cantique maçonnique, pour la Loge de St Jean du Désert à l'Orient de Valenciennes.

Ce cantique glorifie la maçonnerie sous tous ses aspects.

Cette Loge n'a existé que de 1782 à 1811. La date est indéterminée dans cet intervalle ; même si l'usage, au XIXe, du mot Apprentif devient rare, celui du terme vertu civique est par contre plus fréquent. Sans garantie, et seulement puisqu'il faut bien faire un choix, nous avons classé la chanson dans le XIXe siècle plutôt que dans le XVIIIe.

Voir ici sur l'air Oui, j'aime à boire moi.

C A N T I Q U E

MACONNIQUE,

 

Pour la Loge de St Jean du Désert à l'Orient de Valenciennes.

 

Sur l'air : Oui, j'aime à boire moi.

 

C'est ici le séjour,
De la vraie Lumière ;
Elle éclaire dans ce jour,
L'asile du mystère. (Refrain.)

 

 

Frère, Apprentif, Compagnons,
De la Maçonnerie,
Chantons tous et répétons,
Ce refrain à l'envie.
C'est ici, etc.

 

 

Au Temple de Salomon,
Travaillons tous sans cesse :
Qu’à l’œuvre du vrai Maçon,
Chacun de nous s’empresse.
C'est ici, etc.

 

 

Dans ce Temple révéré,
Où la vertu préside,
Sagesse, force, beauté,
Devenez notre égide.
C'est ici, etc.

 

 

Pour détruire les abus,
Créons sous ses auspices,
Des Temples pour les vertus,
Des cachots pour les vices,
C'est ici, etc.

 

 

La plus belle qualité,
De l’ordre Maçonnique,
C’est surtout la charité,
Cette vertu civique.
C'est ici, etc.

 

 

L’on y trouve le bonheur,
D’être utile à son frère,
L'on y goûte la faveur,
D'adoucir sa misère,
C'est ici, etc.

 

 

Tout homme pour être heureux,
Doit employer sa vie,
Et diriger tous ses vœux,
Pour la Maçonnerie.
C'est ici, etc.

 

 

Puissions nous vivre cent ans,
Dans cette heureuse ivresse,
Et laisser à nos enfants,
Le goût de la sagesse.
C'est ici, etc.

 

 

Pour St Jean notre patron,
Que tout ici s’apprête,
Poudre forte et du canon,
Pour célébrer sa Fête,
C'est ici, etc.

 

Par le Frère C. D.

Saint Jean du Désert à l'Orient de Valenciennes

Après un premier essai infructueux en 1776, la loge Saint Jean du Désert (dont le niveau social était moindre que celui de la loge plus ancienne à Valenciennes, La Parfaite Union) obtint ses constitutions du Grand Orient en 1782 et fut installée par cette Parfaite Union.

On peut voir ici que vers 1785 elle accueillit le sculpteur Jean-Baptiste-Antoine Cadet de Beaupré et le peintre Jacques-François Momal.

Après l'interruption due à la Révolution, elle reprit ses activités dès 1796.

La Parfaite Union et Saint Jean du Désert Réunis

En 1811, elle fusionna avec La Parfaite Union précitée pour former (images ci-dessous) La Parfaite Union et Saint Jean du Désert Réunis, qu'en 1832 la Revue de la franc-maçonnerie considérait comme une des loges les mieux dirigées et les mieux composées de France, dont le but qu'elle paraît se proposer dans ses travaux est de propager l'instruction primaire et les connaissances utiles, et de répandre des bienfaits autour d'elle ; le Vénérable en était alors Jean-Baptiste Blanquet.

On lit ici (cfr p. 318) qu'en 1818 la Loge comprenait 103 membres, dont 8 militaires russes membres des Cosaques du Don

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :