Ronde maçonnique 

Cliquez ici (midi) ou ici (mp3) pour entendre l'air, séquencé par Christophe D.

Cette Ronde maçonnique est tirée du recueil ETRENNES MAçoNNIQUES édité à Paris en 1827.

Elle traite le même sujet qu'une autre parue quelques années auparavant dans le chansonnier d'Azé : la définition des critères permettant de distinguer un bon maçon (potentiel) d'un profane inacceptable

L'air est d'ailleurs le même et la structure est très semblable, avec des interventions successives du choeur pour, à chaque couplet, dire alternativement non, non, non, non (chez Azé : non, non, trois fois non.) et Qu'il entre, et soit fait Maçon (chez Azé : Qu'il entre : c'est un Maçon).

On note d'ailleurs aussi une grande symétrie dans le fond : très prévisiblement, il faut être vertueux, loyal, honorable, généreux, bienfaisant (et aussi, mais seulement chez Azé, gai, spirituel et droit en amour), et il ne convient d'être, ni intrigant, ni avare, ni servile, ni intéressé. 

De même, les nobles ne sont acceptés que s'ils n'en tirent pas prétention : non à qui est fier de sa noblesse (couplet 8 ici) et à qui se croit d'une autre espèce par ses titres, son écusson (couplet 7 chez Azé).

Il convient aussi d'être patriote (couplet 6 ici, 8 chez Azé), et même quelque peu nationaliste (couplet 7 ici, 10 chez Azé).

Plus particulier : dans l'un et l'autre cas (couplet 9 ici, couplet 2 là-bas), l'amateur de vin rouge mérite une boule blanche, à l'inverse du buveur d'eau qui n'aura certainement droit qu'à une boule noire. Le comte de Ségur (qui était maçon !) n'avait-il pas  déclaré : Tous les méchants sont buveurs d'eau, c'est bien prouvé par le déluge ? Et Philibert Mouton ne chantait-il pas en 1809 : Sommes-nous buveurs d'eau ? Non, le premier Maçon fut un Franc-Bourguignon ?

Enfin (couplet 4 ici, 4 et 9 chez Azé), s'il convient d'être religieux (Toujours en Dieu, Baptiste espère), ce doit être sans tartuferie, sans préjugés gothiques, sans piété excessive (être toujours en oraison), et, puisqu'il faut être philosophiquement du côté de la raison, sans s'en laisser conter par le clergé (Mais il ne croit pas au démon ou Mais il ne va point au sermon).

Voir ici sur l'air Tonton, tontaine, tonton.

         

        

       

Ronde Maçonnique

 

La Loge ayant proposé à la Chambre d'Administration de résoudre la question suivante : Qu'entend-on par homme libre, ou digne d'assister ou d'être initié à nos travaux ? Comme Secrétaire de ladite Chambre, j'ai fait à la Loge, en son nom, la réponse suivante :

 

 

Air : Ton ton, ton ton, tontaine, ton ton.

 1

Frères, ouvrez-vous votre Temple
A l'homme sans état, sans nom ?
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non ;
Mais des vertus, le bon exemple,
De Pierre a seul fait le renom.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon.

 2

Florbel, qui ne vit que d'intrigue
Désire entrer sous un prénom.
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non.
D'être Maçon Stanislas brigue ;
De sa foi l'honneur est rançon.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon.

 3

Denis doit toute sa richesse.
Ouvrez-vous à cet Arpagon ?
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non.
La bienfaisance fait l'ivresse !
Du bon Henri, c'est la leçon.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Macon.

 4

Donnerez-vous le nom de frère
Aux tartufes de ce canton ?
En voulez-vous ? (choeur) non, non, non, non.
Toujours en Dieu, Baptiste espère ;
Mais il ne croit pas au démon.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon.

 5

Luc rend, mais vend cher un service,
D'aimer suivez-vous sa leçon ? 
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non.
Aux malheureux toujours propice,
Joseph leur ouvre sa maison.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon.

 6

A toute étrangère industrie,
Le choix est donné par Simon.
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non.
Gustave a pour notre patrie
Vingt ans affronté le canon.
( choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon.

 7

L'or donne à Félix une Anglaise ;
L'intérêt fit cette union.
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non.
Jules préfère une Française,
Aux riches filles d'Albion.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon.

 8

Fintac est fier de sa noblesse,
Voulez-vous du noble Gascon ?
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non.
Mais d'Evrard le coeur qu'un rien blesse,
Met l'honneur au-dessus d'un nom.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon.

 9

Roch, au teint pâle, à l'oeil humide,
Veut chez vous de l'eau pour boisson.
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non.
Bernard veut qu'un rouge liquide
Au banquet charge son canon.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon.

 10

Thomas, d'une crainte servile,
Veut vous former à l'oraison.
Peut-il venir ? (choeur) non, non, non, non.
Charles veut, en auteur habile,
Chez vous chanter à l'unisson.
(choeur) Qu'il entre, et soit fait Maçon
.

 

Retour au sommaire du XIXe :

Retour au sommaire des Etrennes 1827 :