Fête à Liège en 1809 pour Kellermann

Cliquez ici (midi) ou ici (MP3) pour entendre le fichier de l'air, séquencé par David C.

Ce cantique est un des trois chantés en l'honneur du maréchal Kellermann lors de la fête organisée pour lui à Liège, le 26 octobre 1809, par la Loge de La Parfaite Égalité.

Lors des Santés du Banquet, après celle du Grand Maître, vint celle du Grand Administrateur (i. e. Kellermann lui-même), à la suite de laquelle le Vénérable lui-même chanta, sur l'air Femmes voulez-vous éprouver, les couplets suivants pour honorer la gloire tant militaire (il est deux fois, en capitales, désigné comme HEROS) que maçonnique (en capitales également, il une LUMIERE de l'ART ROYAL) du héros de la fête :

Mes Frères, si cet atelier
Offre déjà tant de délices :
Oh ! combien, en particulier,
Ce jour a les destins propices !
Un HEROS qui compte ses ans,
Par les monumens de sa gloire,
Vient présider ces lieux charmans ;
Ah ! consacrons-en la mémoire.     (Bis)

Ce HEROS est, en même-temps, 
Une de ces grandes LUMIERES
Qui brillent, parmi les Enfans
De l'ART ROYAL, de ses Mystères.
Salut à l'astre radieux,
Dont les bénignes influences 
Répandent, dans nos coeurs heureux,
Les maçoniques jouissances.     (Bis)

Puisse, aujourd'hui, le sentiment
Du bonheur que ce jour nous donne,
Rendre sensible et bienveillant,
L'astre que notre amour couronne !
Puissent nos voix, nos coeurs unis,
Par les voeux d'une ardeur sincère,
Eterniser, pour son pays,
Sa longue et brillante carrière.     (Bis)

Il est précisé que pendant ce dernier couplet, deux Maîtres de Cérémonie ont élevé une couronne de laurier (ndlr : gloire militaire) et d'acacia (ndlr : gloire maçonnique) sur la tête du Grand Administrateur, ce qui excita la plus profonde émotion.

Retour au sommaire de la fête pour Kellermann :

Retour au sommaire du Chansonnier :