l'Impétrant

sur l'air du Déserteur (Boris Vian)

Cliquez ici pour entendre un court extrait de l'enregistremantlors du spectacle

Cliquez ici (midi) ou ici (mp3) pour entendre un fichier de l'air, emprunté à une page (où vous pouvez retrouver le texte original) du site Le Drapeau Rouge

 

Une chanson mi-figue, mi-raisin du premier spectacle en 2000 des Loges de la Folie.

Il est utile de préciser, à l'intention des lecteurs non-belges, que l'université où l'on découvre le libre-ex est l'Université Libre de Bruxelles, fondée en 1834 par le Frère Verhaegen qui la plaça sous le signe du Libre Examen.

Monsieur le Président, 
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être 
Si vous avez le temps.

 Mes parrains m'ont poussé 
A faire cette procédure 
Je pose candidature 
Au fond de votre atelier.

Monsieur le Président, 
J'ai fait de bonnes études
C'était à Ste Gertrude
A côté du couvent.

J'ai gardé des bonnes sœurs 
Le goût de la chorale 
Des joies dominicales 
J'étais enfant de chœur.

A l'université 
J'ai découvert le sexe 
En même temps que le libre-ex
Ma cuti j'ai viré.

J'ai longtemps milité
Au comité baptême 
J'ai tondu des centaines 
De bleus frais débarqués.

Je m'suis longtemps cherché 
Sur le plan politique
La droite démocratique
La gauche recentrée ; 

J'ai fini par faire choix
Du parti socialiste 
Tendance démocratique
Du côté liégeois.

Mes parrains ont craqué
Pour mon côté laïque
A tendance mystique
Mais pas vraiment athée.

Ils m'ont dit de vous dire
Que j'ai l'amour de l'homme 
J'ajoute que pour ma pomme
Les femmes, c'est encore pire.

Monsieur le Président,
Ma démarche est sincère
Je ne cherche pas à plaire
Au contraire, vraiment :

Venez me visiter
Dans mon humble tanière
Et dites à vos frères
Qu'ils pourront picoler.

Retour au sommaire des Loges de la Folie :

Retour au sommaire du Chansonnier :