CHANSON sur l’air du Confiteor

Au XVIIIe, cette chanson peu fréquente figure seulement, à notre connaissance, dans le sous-ensemble Divers petits couplets sur la maçonnerie qu'on trouve :

CHANSON

Sur l'Air : du Confiteor.

NOtre Ordre nous mène à des fins
Dont tout homme insensé se moque,
Nous avons des signes certains,
Rien parmi nous n'est équivoque ;
Francs-Maçons, malgré les jaloux,
Goûtons des plaisirs les plus doux. 

On la retrouvera dans un recueil apparenté, lui aussi soi-disant imprimé à Jérusalem, mais daté de 1803.

Voir l'air et en entendre une des versions.

Retour au sommaire des recueils de Jérusalem :

Retour au sommaire des petits couplets :