Mother Lodge

 

Le célèbre poème de Rudyard Kipling (1865 - 1936), The Mother Loge (la Loge Mère), poème dans lequel, alors qu'il est revenu en Angleterre, il exprime sa nostalgie de sa Loge-Mère en Inde, a fait l'objet de mises en musique. 

Sur la vie maçonnique de Kipling, on lira avec intérêt la page lui consacrée (en anglais) par le très riche site Pietre-Stones et (en français) la Planche (2013) du Vénérable de la Rudyard Kipling Lodge de Suresnes. 

Nombreuses dans le monde sont les Loges qui portent le nom de Kipling ; il en est même de francophones, à Fréjus (de la Grande Loge Nationale Française) et à Suresnes (de la Grande Loge de France, fondée en 1973). 

Nous avons trouvé deux de ces partitions :

- par Thomas H. Montgomery

- par L. Dampier

Ci-dessous, le texte avec sa traduction. On remarquera particulièrement le vers We met upon the Level an' we parted on the Square (Nous nous rencontrions sur le Niveau et nous nous quittions sur l'Equerre) qui fait écho à celui de Rob Morris, We meet upon the Level, and we part upon the Square (Nous nous rencontrons sur le Niveau et nous quittons sur l'Equerre) : s'agissant d'une Loge aussi diverse dans sa composition sociologique, la phrase cependant est ici spécialement riche en signification

C'est peut-être le souvenir de cette variété qui explique la nostalgie de Kipling, rentré dans une Europe où souvent les Loges ne rassemblent que ce qui se ressemble ...

 THE MOTHER LODGE

THERE was Rundle, Station Master,
An' Beazeley of the Rail,
An' 'Ackman, Commissariat,
An' Donkin' o' the Jail;
An' Blake, Conductor-Sergeant,
Our Master twice was 'e,
With im that kept the Europe-shop,
Old Framjee Eduljee.

Outside - " Sergeant! Sir! Salute! Salaam!
Inside - 'Brother," an' it doesn't do no 'arm.
We met upon the Level an' we parted on the Square,
An' I was junior Deacon in my Mother-Lodge out there!

We'd Bola Nath, Accountant,
An' Saul the Aden Jew,
An' Din Mohammed, draughtsman
Of the Survey Office too;
There was Babu Chuckerbutty,
An' Amir Singh the Sikh,
An' Castro from the fittin'-sheds,
The Roman Catholick!

We 'adn't good regalia,
An' our Lodge was old an' bare,
But we knew the Ancient Landmarks,
An' we kep' 'em to a hair;
An' lookin' on it backwards
It often strikes me thus,
There ain't such things as infidels,
Excep', per'aps, it's us.

For monthly, after Labour,
We'd all sit down and smoke
(We dursn't give no banquits,
Lest a Brother's caste were broke),
An' man on man got talkin'
Religion an' the rest,
An' every man comparin'
Of the God 'e knew the best.

So man on man got talkin',
An' not a Brother stirred
Till mornin' waked the parrots
An' that dam' brain-fever-bird.
We'd say 'twas 'ighly curious,
An' we'd all ride 'ome to bed,
With Mo'ammed, God, an' Shiva
Changin' pickets in our 'ead.

Full oft on Guv'ment service
This rovin' foot 'ath pressed,
An' bore fraternal greetin's
To the Lodges east an' west,
Accordin' as commanded.
From Kohat to Singapore,
But I wish that I might see them
In my Mother-Lodge once more!

I wish that I might see them,
My Brethren black an' brown,
With the trichies smellin' pleasant
An' the hog-darn passin' down;
An' the old khansamah snorin'
On the bottle-khana floor,
Like a Master in good standing
With my Mother-Lodge once more.

Outside - Sergeant! Sir! Salute! Salaam!'
Inside- Brother," an' it doesn't do no 'arm.
We met upon the Level an' we parted on the Square,
An' I was Junior Deacon in my Mother-Lodge out there!

LA LOGE-MÈRE

Il y avait Rundle, le chef de gare,
Beazelay, des voies et travaux,
Ackman, de l'intendance,
Donkin, de la prison,
Et Blacke, le sergent instructeur,
Qui fut deux fois notre Vénérable,
Et aussi le vieux Franjee Eduljee,
Qui tenait le magasin "Aux Denrées Européennes".

Dehors, on se disait : « Sergent !, Monsieur !, Salut !, Salaam ! »,
Dedans, c'était : « Mon Frère », et c'était très bien ainsi.
Nous nous rencontrions sur le Niveau et nous nous quittions sur l'Equerre,
Moi, j'étais Second Diacre dans ma Loge-Mère, là-bas !
(1)

Il y avait encore Bola Nath, le comptable,
Saül, le Juif d'Aden,
Din Mohammed, du bureau du cadastre,
Le sieur Chuckerbutty,
Amir Singh, le Sikh,
Et Castro, des ateliers de réparation,
Le Catholique romain !

Nos décors n'étaient pas riches,
Notre temple était vieux et dénudé,
Mais nous connaissions les anciens landmarks
Et les observions scrupuleusement.
Quand je jette un regard en arrière,
Cette pensée souvent me revient à l'esprit :
Au fond, il n'y a pas d'incrédules,
Si ce n'est peut-être nous-mêmes !

Car tous les mois, après la tenue,
Nous nous réunissions pour fumer
(Nous n'osions pas faire de banquets
de peur d'enfreindre la règle de caste de certains frères)
Et nous causions à cœur ouvert de religions
Et d'autres choses
Chacun de nous se rapportant
Au Dieu qu'il connaissait le mieux.

L'un après l'autre, les Frères prenaient la parole
Et aucun ne s'agitait.
Jusqu’à ce que l’aurore réveille les perroquets
Et le maudit coucou shikra ;
(2)
Comme après tant de paroles,
Nous nous en revenions à cheval,
Mahomet, Dieu et Shiva
Jouaient étrangement à cache-cache dans nos têtes.

Bien souvent depuis lors,
Mes pas errants au service du gouvernement,
Ont porté le salut fraternel
De l'Orient à l'Occident
Comme cela nous est recommandé,
De Kohel à Singapour.
Mais comme je voudrais les revoir tous
Ceux de ma Loge-Mère, là-bas !

Comme je voudrais les revoir,
Mes Frères noirs ou bruns,
Et sentir le parfum des cigares indigènes
Pendant que circule l'allumeur,
Et que le vieux limonadier
Ronfle sur le plancher de l'office,
Et me fait retrouver Parfait Maçon
Une fois encore dans ma Loge d'autrefois.

Dehors, on se disait : « Sergent !, Monsieur !, Salut !, Salaam ! »
Dedans, c'était : « Mon Frère », et c'était très bien ainsi.
Nous nous rencontrions sur le Niveau et nous nous quittions sur l'Equerre,
Moi, j'étais Second Diacre dans ma Loge-Mère, là-bas !

(1) le Junior Deacon est une fonction d'Officier de la Loge qui est spécifique aux Rites anglais (elle a aussi existé au REAA dans ses débuts mais en a rapidement disparu) et qui est inconnue au Rite Français. On la traduit généralement par second diacre (le premier diacre correspondant au Senior Deacon), même si cette traduction n'est guère justifiée, comme l'indique par exemple la note aux pp. 24-5 de ce document.

ci-contre : bijou de Junior Deacon au Rite d'York (celui de Senior Deacon porte le soleil au lieu de la lune)

(2) le Coucou shikra ou Coucou varié (Cuculus varius) est un oiseau de la péninsule indienne ; son nom vulgaire en anglais, brain-fever-bird, est dû à la ressemblance entre son chant (qui se fait entendre dès avant l'aube) et la prononciation des mots brain-fever ; il ne se justifie donc aucunement de rendre, comme le font généralement les traducteurs du poème, brain-fever-bird par oiseau-porte-fièvre.

La Loge marseillaise Lacydon Lodge 37 (NDLR : Lacydon est le nom grec du vieux port de Marseille), qui est une des fondatrices en 2012 de la GLTF (Grande Loge Traditionnelle de France), a posté cette interprétation sur youtube :

Une autre chanson sur un texte de Kipling, the Thousandth Man, figure à ce site.

Other english-speaking songs

Retour au sommaire des chansons du XXe siècle :

Retour au sommaire du Chansonnier :