Ronde pour la fête d'Hippolyte 

Tirée de la Lyre maçonnique pour 1812 (pp. 157-60), une des innombrables chansons en l'honneur du Frère Hippolyte Merché-Marchand, celle-ci composée par Désaugiers.

L'air mentionné, celui de la Contredanse des drapeaux, est celui donné, sous le n° 1286, par la Clé du Caveau (3e édition) avec les titres alternatifs Quel bonheur doux et flatteur et C'est c'rimeur de bonne humeur.

La chanson se retrouvera au Banquet maçonnique de Gentil en 1820 (pp. 35-38).

Elle a encore été reproduite (pp. 177-9) dans La Lyre des Francs-maçons de 1830 :

Retour au sommaire de la Lyre 1812 :

Retour à la page d'Hippolyte :

Retour au sommaire de la Lyre 1830 :