La Charité (Amsterdam)

 

Fondée officiellement en 1755, la Loge amstellodamoise La Charité est une des plus anciennes (n° 6) du Grand Orient des Pays-Bas.  Sa devise C(h)aritas nos ducit signifie la Charité nous guide.

Henri Jean Roullaud (1729-1790), poète et homme de théâtre d'origine française, occupa le poste de Vénérable sans discontinuer pratiquement depuis la fondation de la Loge jusqu'à sa mort ; on peut lire dans la Muse maçonne un compliment adressé par Roullaud en 1772 au Grand Maître lors de sa visite à la Loge, suivi d'une chanson de circonstance.

Le Tome VI des Annales maçonniques de Caillot a publié (pp. 187-97) son hommage funèbre par Holtrop.

(ci-contre) Initié dans cette Loge en 1784, Willem Holtrop (1751-1835), l'initiateur du Gezangboek voor Vrijmetselaaren (chansonnier pour Francs-maçons), succéda à Roullaud et fut le Vénérable de 1791 à sa mort. Avec d'autres membres de la Loge, il fonda en 1808 un institut pour aveugles.

L'histoire de cet institut a fait l'objet d'un mémoire qui en 1823 fut récompensé au concours organisé par la Loge bruxelloise de l'Espérance sur le thème : Eloge d'une action honorable ou utile à la Maçonnerie ou à l'humanité ; Wargny a reproduit ce mémoire aux pp. 285 à 296 de son Tome 5 (aux extraits ci-dessous est souligné le rôle de Holtrop).

Retour au sommaire des Loges:

Retour à l'entrée du musée :