L'hymne de PLEYEL

(Pleyel's Hymn)

Cliquez ici pour entendre le fichier midi de cet air (voir en bas de page pour une autre version)

La mélodie d'un des mouvements du quatuor n° 4, op. 7, d'Ignaz-Joseph Pleyel (1757-1831), a été utilisée pour un hymne maçonnique d'adieu (également utilisé pour la cérémonie du 3e grade), Solemn Strikes, connu dans les pays anglo-saxons sous le nom d'Hymne de Pleyel (Pleyel's Hymn). 

Le texte, de David Vinton (1774-1833), a paru en 1816 dans son Masonic Minstrel (p. 326). Le poème original comporte en fait 8 strophes de 4 vers, et peut être vu, sous le titre Dirge, sur une page du site Masonic Poets Society, page qui donne également la biographie de Vinton. 

Cette biographie relève le fait que Vinton fut enterré sans les honneurs maçonniques, soit du fait qu'il ait été expulsé en 1821 de la Grande Loge de Caroline du Nord (décision qui ne fut pas suivie par les Grandes Loges d'autres Etats) suite à une sombre affaire de vente de titres maçonniques, soit du fait qu'il ait déshonoré l'Ordre en sombrant dans l'alcoolisme. Cette question est discutée dans un article de Robert G. Davis 

Un site maçonnique américain (partiellement francophone, et auquel nous avons emprunté la partition ci-dessous) consacre une page à cet hymne.

ci-contre : gravure du Masonick Minstrel illustrant la page concernée.

  

Solemn strikes the funeral chime!
Notes of our departing time,
As we journey here below,
On a pilgrimage of woe.

Brothers, now indulge a tear,
For mortality is here!
See how wide her trophies wave,
O'er the slumbers of the grave.

Here another guest we bring,
Seraphs of celestial wing,
To our funeral altar come,
Waft a friend and brother home.

Lord of all, below, above,
Fill our hearts with Truth and Love.
As dissolves our earthly tie,
Take us to Thy Lodge on High.
 

Le carillon funéraire est solennel !
Il sonne pour nous le temps du départ,
Quand ici-bas nous voyageons,
En un pèlerinage de douleur.

Frères, versez une larme maintenant,
Car voici la mortalité !
Voyez jusqu'où elle déploie ses trophées,
Par-dessus les sommeils du tombeau.

C'est un nouvel invité que nous amenons,
Séraphins à l'aile céleste,
A notre autel funéraire venez,
Laissez un ami et frère rentrer.

Seigneur de tout, en bas, en haut,
Remplis nos coeurs de Vérité et d'Amour,
Quand se dissout notre lien terrestre,
Porte-nous à Ta Loge Là-haut! 

Merci à Annie R. pour la traduction

ci-dessous, une partition plus lisible (mais à une voix seulement)

 

Une rareté !

Le site de la Mystic Star Lodge (Rushford, Minnesota) présente une page consacrée à des enregistrements de musique maçonnique datant du début du XXe siècle.

Parmi ceux-ci, un enregistrement sur cylindre contient l'hymne de Pleyel. Vous pourrez l'entendre sur ce site en cliquant ici.

Other english-speaking songs

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe:

Retour au sommaire du Chansonnier :