L'hymne maçonnique national vénézuélien 

En cliquant ici, vous entendrez le deuxième couplet de cet Hymne.

 

Nous avions trouvé cet hymne (qui n'y figure plus) sur une page du site de la Gran Logia de la República Bolivariana de Venezuela (anciennement Gran Logia de la República de Venezuela).

Il est mentionné à cette page que les paroles en sont du Frère Antero Dupuy Ch. et la musique du Frère Carlos Almenar Otero.

 

HIMNO MASÓNICO NACIONAL VENEZOLANO

CORO 

Salve  Gloriosa Orden Nuestra  
que el Gran Arquitecto inspiró
Tus signos la Verdad enseñan 
que el Hombre con afán buscó
Salve Gloriosa Orden Nuestra  
que el Gran Arquitecto  inspiró.

A todos tus hijos fieles
tú nos unes en un haz de luz 
y en nuestras columnas 
hallamos siempre la paz.
Como premio a nuestras obras
nos ofreces un Edén
siempre que nunca olvidemos
fomentar y hacer el bien.

II 

Por un juramento sacro
base de nuestra lealtad
rechazamos la  injusticia
al tirano y al traidor. 
Para que burdas cadenas
nunca impidan la labor
ni los grandes ideales
que nos dio el Libertador.

Hymne maçonnique national vénézuélien

 Refrain

Salut à toi, notre glorieux Ordre 
inspiré par le Grand Architecte
Tes signes montrent la Vérité 
que l'homme a cherchée avec ardeur.
Salut à toi, notre glorieux Ordre 
inspiré par le Grand Architecte

I

Tous tes fils fidèles,
Tu les unis en un faisceau de lumière
et sur les colonnes
nous trouvons toujours la paix.
Comme récompense de nos travaux,
tu nous offres un Eden
pourvu que nous n'oubliions jamais
de favoriser et de faire le bien.

II

Par un serment sacré
base de notre loyauté
nous rejetons l'injustice
vers le tyran et le traître,
pour que de grossières chaînes
ne fassent jamais obstacle au travail
ni aux grands idéaux
que nous donna le Libertador (1).

(1) El Libertador : le Libérateur, Simon Bolivar, dont le pays (qui en 1999, dans le cadre de la révolution bolivarienne du président Chavez, a changé son nom de República de Venezuela en República Bolivariana de Venezuela) se réclame comme d'une figure emblématique.

 

ci-contre : statue de Bolivar à Caracas.

Otras canciones en español

Retour au sommaire des chansons du XXe siècle :

Retour au sommaire du Chansonnier :