Nicolas DANEAU

Il n'existe à notre connaissance pas d'enregistrement de Nicolas Daneau

 

 

Né à Binche, le compositeur, pédagogue et chef d'orchestre Nicolas DANEAU (1866 - 1944), après des études aux Conservatoires de Charleroi et de Gand, devient directeur de l'Académie de musique de Tournai en 1896 puis du Conservatoire de Mons en 1919. Retraité en 1931, il s'installe à Bruxelles, où il meurt quelques jours avant la libération.

Son oeuvre abondante, dont une bonne partie n'a jamais été éditée, comprend de la musique orchestrale, de la musique instumentale et de chambre, et beaucoup de musique vocale dont cinq opéras. 

Il composa notamment 26 pièces pour le Cortège-tournoi donné à Tournai en 1913 pour reconstituer le Tournoi de Chevalerie y donné en 1513 par Henri VIII.

Il écrivit également trois ouvrages pédagogiques. 

Après la guerre de 14, dans le cadre du programme social hennuyer (créé par le maçon Paul Pastur) les Loisirs de l'Ouvrier, il institua les Tournois musicaux du Hainaut entre sociétés musicales d'amateurs (ils existent toujours, sous le nom de Rencontres musicales du Hainaut).

Notre source pour cette page est l'ouvrage de L. J. BEATRICE,  Daneau. Histoire d'une famille d'artistes. Episodes et dessous de la vie musicale en Belgique (Bruxelles, Bosworth & C°, 1945). 

Daneau est mentionné au superbe ouvrage (couverture ci-contre) Visages de la Franc-maçonnerie à Tournai, paru fin 2006 aux éditions Memogrames, et où nous avons trouvé de précieuses précisions sur son cursus maçonnique : Daneau est initié le 21 juin 1903 ; il n'existe à ce moment pas de Loge à Tournai, où les Frères Réunis sont en sommeil depuis 1865, aussi entre-t-il à la Loge montoise La Parfaite Union, où il devient compagnon le 26 juin 1904 et maître le 9 décembre 1904.

Mais en 1906, les Frères Réunis relèvent leurs colonnes, et Daneau est au nombre des refondateurs. Démissionnaire une première fois en 1915 puis en avril 1919, il se réaffilie à La Parfaite Union, dont il demeurera membre effectif.

Selon une autre source, il aurait également été membre (mais ce serait alors sans doute après son installation à Bruxelles ?) des Vrais Amis de l'Union et du Progrès Réunis, Loge qui a toujours porté un vif intérêt à l'activité musicale. 

Désigné comme maître de la colonne d'harmonie à la refondation des Frères Réunis, il a composé pour cette Loge un Chant d'initiation - que nous espérons pouvoir vous présenter prochainement - sur un texte du Frère Valentin Van Hassel.  

Retour à la table chronologique:

Retour à la table alphabétique: