Fournes

 Cliquez ici pour entendre le fichier midi de sa Schwesternfest, séquencé par Christophe D.

Né à Leipzig, Peter Jakob Fournes (1764 - 1856), receveur des Postes à Gera, fut aussi un musicien amateur apprécié en tant que compositeur, violoncelliste et chambriste.

L'information la plus complète que nous ayons trouvée à son sujet est dans le Musikalisches Conversations-Lexikon (1880) de Mendel & Hermann, vol. 4, p. 10 :

Fournes, P. J., ein guter Violoncellist und Quartettspieler, geboren 1764 in Leipzig und daselbst von Hiller unterrichtet, war später Botenmeister zu Gera und gab in Verbindung mit Kleeberg um 1790 zu Leipzig verschiedene Ciavierstücke heraus, sowie später selbstständig zwei Sammlungen von Gesängen mit Clavierbegleitung, die ihn als einen begabten Dilettanten erkennen lassen.

Outre des oeuvres pour piano composées en collaboration avec son ami (et partenaire de quatuor) Kleeberg, publiées à Leipzig en 1790, on lui doit, entre 1809 et 1820, divers recueils de lieder, dont on trouve ici une liste.

On y remarque deux recueils de respectivement 12 et 24 chants maçonniques. Nous sommes évidemment à la recherche de ces publications.

Dans le recueil Liederbuch für Freimaurer-Logen de Tschirch, on trouve en tout cas, sous le n° 51, un lied mentionné comme Eigene Melodie von P. J. Fournes, et un autre sous le n° 135.

Fournes était membre de la Loge du nom de Archimedes zum ewigen Bunde, fondée vers 1804 à Gera et qui disparut en 1935.

 

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :