Hermstädt

Fils de militaire, le clarinettiste Johann Simon Hermstädt (1778-1846) fit son écolage musical à Waldheim et à Coelditz et travailla dans une musique militaire. En 1800, il fut engagé à Sondershausen, où il devint chef de la musique du prince de Schwarzbourg.

Il composa quelques pièces, dont un concerto, pour son instrument.

Il contribua aussi au perfectionnement de cet instrument.

Il semble largement oublié de nos jours (nous n'en connaissons pas d'enregistrement).

Dans la Lyre Maçonne, Philippe Autexier signale que, parrainé par Spohr, il fut initié le 5 août 1811 dans la Loge de Gotha Ernst zum Compass.

Voici ce qu'en dit Fétis dans le volume 4 de sa Biographie universelle des musiciens :

HERMSTAEDT (Jean-Simon), né à Langensalza, le 29 décembre 1778, fut élevé à Annaberg, dans l'institut des enfants de soldats. De là il alla comme élève en musique chez Knoblauch, à Waldheim ; mais ce maître ayant quitté son poste et pris la fuite, Hermstaedt se rendit à Cœlditz chez le musicien de ville Baer, qui le prit en apprentissage pendant cinq ans. Il fut ensuite placé comme première clarinette dans un régiment qui était en ganison à Langensalza. Ce régiment faisait de temps en temps d«s séjours à Dresde, dont Hermstaedt profitait pour former son goût ; malheureusement il n'eut jamais l'occasiun d'entendre un clarinettiste distingué qui pût lui servir de modèle. En 1800, il fut engagé comme première clarinette à Sondershausen, et comme chef de la musique du prince de Schwarzbourg. Il a occupé cette position depuis lors et s'y trouvait encore en 1835. Hermstaedt a écrit quelques compositions pour son instrument, avec orchestre, entre autres un concerto (en ut mineur), et des variations sur le thème Al Rana. On accordait les plus grands éloges à son talent comme clarinettiste, bien qu'il n'eût point eu de modèles. Il a introduit quelques perfectionnements dans son instrument ; on lui doit particulièrement l'invention d'un moyen mécanique pour accorder la clarinette au diapason de tous les orchestres, sans changer les proportions des parties essentielles du tube sonore. Cet artiste est mort à Sondershausen, le 10 août 1846.

Retour à la table chronologique :

Retour à la table alphabétique :