Ye Sons of Old Killie

une autre chanson maçonnique de Robert Burns

Cliquez ici ou ici pour entendre un des deux fichiers midi de cet air proposés par une page du très riche site de Christian Souchon, auquel nous les avons empruntés.

 

Cette chanson, écrite par Robert Burns, fut chantée par lui en 1786 dans la Loge St John Kilwinning de Kilmarnock (n° 22) et il l'offrit au Frère William (Willie) Parker, Vénérable de cette Loge et banquier à Kilmarnock (Killie). Burns fut fait membre honoraire de cette Loge le 26 octobre 1786.

Shawn-boy est un air jacobite, mieux connu sous le titre Over the water to Charlie.

 Masonic Song

Ye Sons of Old Killie. 

By ROBERT BURNS

Tune, Shawn-boy or Over the water to Charlie

Ye sons of old Killie, assembled by Willie,  
To follow the noble vocation;
Your thrifty old mother has scarce such another
  To sit in that honoured station.
I’ve little to say, but only to pray,
  As praying’s the ton of your fashion;
A prayer from thee Muse you well may excuse
  ’Tis seldom her favourite passion.

Ye powers who preside o’er the wind, and the tide,  
Who marked each element’s border;
Who formed this frame with beneficent aim,
  Whose sovereign statute is order:
Within this dear mansion, may wayward Contention
  Or withered Envy ne’er enter;
May secrecy round be the mystical bound,
  And brotherly Love be the center!

Chanson maçonnique

Les fils de la Vieille [loge de] Killie

Par Robert Burns

Sur l'air de : Shawn-boy ou Over the water to Charlie

Vous, fils de la Vieille Killie, rassemblés par Willie
Pour poursuivre cette noble vocation ;
Votre vieille mère est prudente, rares étant les qualités
Pour s’asseoir à cette place d’honneur.
J’ai peu à dire, mais seulement à prier
Car la prière donne le ton à votre style ;
Une prière de la part de la muse, vous l’excuserez bien,
C’est rarement sa plus grande passion.

Vous, pouvoirs qui présidez, sur vents et marées,
Qui marquez la limite de chaque élément ;
Qui avez construit cette charpente dans un but bienfaisant,
Dont la règle souveraine est l’ordre ;
Dans cette précieuse demeure, que la dissidence
Et l’envie pourrie n’entrent jamais ;
Que le secret l’entourant soit le lien mystique
Et que l’Amour Fraternel en soit le centre !

Merci à l'historienne Francine Bernier pour la traduction française

Nous avons trouvé d'autres partitions se référant toutes au titre Over the water to Charlie :

Other english-speaking songs

Retour au sommaire des chansons diverses du XVIIIe:

Retour au sommaire du Chansonnier :