Autres chansons maçonniques du XVIIIe

 

Nous avons regroupé sur cette page, par pays, les chansons du XVIIIe (ou supposées telles) ne figurant pas, ou pas encore, dans une des autres tables de matières déjà présentes sur ce site. 

FRANCE

l'Orateur franc-maçon (1766)

Cantique attribué à Robespierre

Cantique paru dans l'Almanach des Grâces pour 1788

Stances adressées aux Francs-maçons (Lyon, 1787)

 Couplet adressé aux Dames par Fleury

Cantique d'Apprentis (récit d'une réception, 1748)

de La Maçonnerie des Dames (1772) : Venez, Troupe chère et fidèle.

Chez Cagliostro

Salut aux deux charmantes sœurs (Loches, 1777)

Couplets à des Soeurs (Paris, 1780)

Couplets servant de réponse aux Sentiments des Profanes (par Nogaret)

Deux épîtres de Lattaignant

Couplets chantés par un Frère dans une Loge d'Adoption (1785)

Les chansons du livre L'adoption ou La maçonnerie des femmes

Couplets chantés à l'installation de la Loge de la Parfaite Charité (Bernay 1780)

Supplique d'un Récipiendaire Franc-Maçon, avant le moment des épreuves (1782)

Cantique chanté par une Soeur dans une Loge d'Adoption (1784)

Couplets chantés à la parfaite Egalité, par une jeune personne qui venait d'y être admise (Paris, 1784)

la Tenue du 5 février 1778 à la Loge d'Adoption de la Candeur

Sur des gants de franc-maçon (1780)

Cantique pour la Loge de La Douce Union (1785)

La réception du Frère Amour (1786)

Chanson maçonnique sur la Paix (de Piis)

Amphion, cantate de Cherubini (Paris, 1786)

Chanson sur l'appartenance du Chevalier d'Eon (1778)

Chanson dijonnaise sur l'Adoption (1782)

Cantique chanté pour une Loge d'Adoption, dans la Loge de la Triple Lumière

Hymne pour une Cérémonie funèbre aux Neuf Soeurs (Paris, 1785)

A une jeune framaçonne (1769)

La chanson des Frères du Canada (Montréal)

Chanson sur Louis XVI (1784)

Chanson sur la Bulle d'excommunication du Pape Benoît XIV

 MIDI - MINUIT (Cantique tiré de l'Etoile Flamboyante de Tschoudy)

La Marche de Blavet

Chanson du Manuscrit de Chantilly (France, c. 1745)

Le Déluge, Rituel funèbre de Giroust (1784)

Les freimaçons (1705 !) 

Hommage à Lalande (Paris 1778)

 deux chansons (1780) en l'honneur de la reine Marie-Caroline de Naples

 

au théâtre

la comédie de Pierre Clément, Les Fri-Maçons

un vaudeville de l'abbé Aunillon pour la même comédie

Un vaudeville (1779) d'Honoré : l'Ecole des Francs-Maçons

Arlequin franc-maçon

Le vaudeville Les Fra-Maçonnes (Paris 1754)

 

chansons post-révolutionnaires

La grande réconciliation de 1799

Liberté ! Vérité ! (Paris 1793)

Une Marseillaise maçonnique en 1792

Cantique franc-maçon (Toulouse, 1797)

Couplets patriotiques (Saint-Brieuc, 1799)

Hommage funèbre à La Dixmerie (Paris, 1791)

la première chanson de Boubée

Réveil de l'Ordre après le règne de la Terreur (1797)

Filles du Ciel, aimables déïtés (Nice, 1797)

BELGIQUE

Chantons, amis, cette Nymphe charmante... (Liège 1777)

Couplets chantés lors de l'installation des Vrais Amis de la Justice (Bruxelles, 1775)

Couplets pour une Assemblée Générale (Bruxelles, 1787)

inauguration des Amis Philanthropes (Bruxelles, 1798)

PAYS-BAS

Cantique en l'honneur de Lioy (La Haye, 1777)

Deux chansons dites du Frère américain

Chansons de l'Ordre de St Pierre (1781)

Chansons de l'Ordre de l'Adoption ( La Haye, 1751)

Zamenspraak tussen een vrijmetselaar en een profaan 

9 Canons de Colizzi 

ALLEMAGNE & AUTRICHE

une des premières chansons maçonniques en allemand : Sprecht, Vernünfftler

Rundgesang

Maurerlied (Himmel, 1798)

 O wie lieblich ist's im Kreis (Hoffmeister, 1799)

Zeitgesang

im Namen der Armen

Lied der Lehrlinge

Schwesternlied (Claudius)

Chanson maçonnique pour le jour de naissance du Roi (Berlin, 1777)

Tandis que d'une aile légère (1746)

GesellenReise (Holzer, 1785)

Les chansons de Naumann

Wir folgen dem schönsten der Triebe (Blumauer)

Les principaux recueils germanophones du XVIIIe

GRANDE-BRETAGNE

 Let Masonry from pole to pole

le premier opéra maçonnique (1730) : The Generous Freemason

Harlequin Free Mason

Genius of Masonry, descend

Hymne pour les funérailles de Sinclair

The Progress of Masonry (c. 1750)

Hail mysterious glorious science

Les adieux de Robert Burns à sa Loge

Advance each true brother (1760)

Hark! The Hiram sounds to close

Ye Sons of Old Killie (Robert Burns)

No sect in the world can to masons compare

Trois chansons de James Oswald (1740)

  AMERIQUE

la première chanson maçonnique américaine : What though they call us Masons Fools (Franklin, 1734)

Hommage funèbre à Washington (1800)

Masonic Ode A view of the Temple 

  Italie

chansons (en italien) à Naples en 1750

Retour au sommaire XVIIIe :

Retour au sommaire du chansonnier :